Législatives 2019

Plainte constitutionnelle de ReA : «la plainte concerne les élections de 2014 et n’a aucune incidence sur les législatives de 2019» selon Me Prameeta Chittoo

Séance spéciale en Cour suprême ce vendredi matin, 11 octobre. La plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ (ReA) a été appelée en urgence devant un panel de quatre membres composé du chef juge Eddy Balancy et des juges Nirmala Devat, David Chan Kan Cheong, et Gaitree-Jugessur Manna.

Le chef juge a déclaré que le Senior Puisne Judge, «Asraf Caunhye n’étant pas au pays», il y a «un dilemme pour écouter une affaire de cette envergure avant le 22 octobre 2019 (NDLR : Jour du Nomination Day)». Me Rex Stephen, avocat de ReA, a demandé que la plainte de Rezistans ek Alternativ soit entendue des délais courts.

De son côté, Me Prameeta Chittoo, représentant l’Etat, a précisé que la plainte de Rezistans ek Alternativ se rapporte aux élections de 2014 et «n’a aucune incidence sur les élections prévues le jeudi 7 novembre prochain».

Pour sa part, Me Anwar Moollan, Senior counsel représentant de la Commission électorale, s’est interrogé sur «la justesse d’écouter cette affaire sous la pression médiatique et électorale».

Le panel de juges s’est retiré pour prendre sa décision.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !