Economie

Placements immobiliers : GRIT à la conquête de nouveaux actifs 

La société de placements immobiliers, GRIT Real Estate s’appuie sur sa cotation à la Bourse de Londres pour rajouter des actifs de toute première qualité à son portefeuille. Lors de l’annonce de ses résultats semestriels la semaine dernière, la CEO Bronwyn Corbett a souligné d’emblée que la compagnie continue de réaliser ses objectifs de revenus. 

« La compagnie est bien positionnée pour capitaliser sur les perspectives de croissance significatives à partir d’un portefeuille d’immeubles de qualité et aussi pour saisir des opportunités d’investissement en Afrique. Étant donné les assises solides de l’actuel portefeuille, la compagnie s’attend à l’accroissement des loyers nets annuellement ainsi qu’à une hausse de la valeur en capital à travers la contraction des rendements », souligne-t-elle. 

Elle ajoute qu’avec les opportunités présentées par sa cotation londonienne, la compagnie est bien placée pour ajouter sélectivement des actifs de haute qualité. Ces actifs devront être loués à des multinationales et attirer des devises fortes en matière de flux locatifs tout en assurant des placements potentiels pour l’expansion du portefeuille immobilier.

Pour l’exercice complet de 2019, GRIT devra distribuer des dividendes de 3% à 5% de plus. Depuis sa présence sur le marché anglais, elle a levé des fonds de $ 132,2 millions (environ Rs 4,6 milliards). Environ 15% de son actionnariat sont des investisseurs de la Bourse de Londres. 

Ces fonds lui ont permis de finaliser des acquisitions stratégiques au Ghana et au Mozambique où elle a acheté une résidence d’affaires. Au Ghana, elle a acquis des bureaux qui sont loués par une entreprise très bien établie. 

La compagnie détient un portefeuille immobilier de près de $ 800 millions (environ Rs 27,7 milliards) comprenant des propriétés à Maurice, au Maroc, au Botswana, au Kenya, en Zambie et au Mozambique. Elle s’apprête à doubler ses actifs dans les deux ans à venir avec des nouvelles acquisitions en cours. 

Pour le premier semestre, ses revenus de location bruts ont augmenté de 25,9% à $ 18,7 millions (environ Rs 647 millions). Le résultat opérationnel s’est envolé de 75,7% à $7,3 millions (environ Rs 253 millions). Le ratio d’exploitation opérationnelle a été ramené à 15,2%, alors que le coût moyen pondéré de l’endettement financier s’est établi à 15,2% (18,6% en juin 2018) contre une hausse de 1,26% du taux Libor. Quant au ratio prêt-valeur, il a été ramené à 43,4% contre 51,4% en juin dernier. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor