Live News

PKJ confirme avoir eu une conversation téléphonique avec Sherry Singh mais au sujet d’un survey sur la sécurité de l’État 

Pravind Jugnauth confirme avoir eu une conversation téléphonique avec l’ex-Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom (MT). Mais, pour une demande d’autorisation à une « équipe technique de l’Inde à avoir accès à Baie-de-Jacotet pour effectuer un ‘survey sur la sécurité d’État ».

Le Premier ministre (PM) insiste qu’il n’a jamais été question d’installer des équipements permettant le " sniffing" ou d’ « interception », comme allègue Sherry Singh. Le PM répondait aux questions des journalistes, ce mercredi 6 juillet, sur les allégations formulées contre lui par l’ex-CEO de MT. C’était à l’issue de sa participation à une cérémonie, organisée par la Chinese Speaking Union pour marquer les 50 ans de relations bilatérales entre la Chine et Maurice à l’hôtel Intercontinental, à Balaclava, ce soir.  

« J’avais eu une conversation téléphonique avec l’ancien CEO de MT en avril dernier. Je lui ai demandé de donner accès à une équipe de techniciens qui effectuera une étude dans la ‘landing station Baie-de-Jacotet’. À aukenn moman duran sa konversasyon telefonik sa zur la, mo fin fer mantion enn sniffing equipment ou ekipman d’interception. Il n’a jamais été question d’installer ces équipements », affirme Pravind Jugnauth.  

Est-ce que Sherry Singh est un menteur ? « Bein, certainement », a répondu le PM.  

Le chef du gouvernement devrait apporter plus des précisions sur la question entourant la compagnie qui aurait décroché ce contrat. « Une question de la sécurité avait été évoquée. D’où le besoin d’initier ce ‘survey’. À Maurice, nous n’avons pas des techniciens qui pourraient effectuer cette étude-là. Mem si ena si, nounn prefer retenir ban teknisien etranze. J’ai parlé au Premier ministre indien, Narendra Modi pour nous déléguer une équipe pour cette tâche. Et, l’équipe est même arrivée. Mais, l’ex-CEO de MT n’a pas donné autorisation à cette équipe pour entamer ladite ‘survey’. Akoz sa monn koz ar li (Ndlr : Sherry Singh) lor telefonn pou donn otorization », s’explique le PM.  

Et d’ajouter : « Li mem lin vin dir ki pa fin instal ekipman ».  

« Ou pa trouve pe koz ban fosste, mansonz. Konversasyon telefonik fin ena. Mai ou pa kapav pran enn parti verite apre azout ek enn parti mansonz ek rod fer dimoun krwar », s’indigne Pravind Jugnauth.  

Quelle sera la marche à suivre ? « Je prendrai des décisions qui s’imposent à l’avenir », a répondu le PM.  

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !