Faits Divers

Piégé par une femme : un soudeur bangladais agressé et dépouillé par trois malfrats

Voilà une rencontre qu’il n’est pas prêt d’oublier. Un Bangladais âgé de 30 ans, exerçant comme soudeur s’est fait agresser puis dépouillé par trois hommes dimanche après-midi alors qu’il était en charmante compagnie dans une maison à Vallée-Pitot. Les malfrats lui ont arraché son cellulaire et délesté de son argent avant de prendre la fuite.

Dans sa déposition au poste de police de Vallée-Pitot, la victime explique qu’il réside à St-Julien-d’Hotman. Depuis quelques temps, il a fait la connaissance d’une femme, âgée de 44 ans. Cette dernière, une habitante de Vallée-Pitot, exerce le métier d’agent de sécurité. Dimanche, il a rendu visite à sa nouvelle amie chez elle. Alors qu’il pensait qu’il allait passer un bon moment en tête à tête avec elle, il va vite déchanter. Il devait voir cinq hommes dont il ignore l’identité faire leur apparition. Ceux-ci sont entrés dans la maison.

« Elle me les a présentés comme ses frères » a-t-il ajouté dans sa version des faits. Au bout d’un moment, il a quitté la maison, mais il devait remarquer qu’il était suivi par trois des cinq individus. Puis, sans crier gare, ils se sont jetés sur lui et ont commencé à le rouer de coups. Puis ils lui ont pris son téléphone portable aussi bien que son portefeuille qui contenait une somme de Rs 5 000. Les trois hommes sont rentrés dans la maison. Lors de l’attaque, il a subi des blessures au visage. Ce sont des bons samaritains qui l’ont transporté à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo.

Quelques heures plus tard, la police de Vallée-Pitot a procédé à l’arrestation de Soultana B., connue des services de police, et de son fils Muhyiddeen B., 18 ans. Ils ont été conduits en cellule policière. Lundi, ils ont comparu devant le tribunal de Port-Louis sous une charge provisoire de vol. La police a objecté à leur remise en liberté sous caution. Les autres individus sont, eux, activement recherchés.