Live News

Pétrole dans nos eaux territoriales : la compagnie en charge des recherches claque la porte

Après un peu plus d’un an de recherches, Spectrum Geo, une compagnie britannique, a décidé de claquer la porte cette semaine. La raison officielle avancée dans le milieu gouvernemental est que ce sont « des raisons techniques» qui ont motivé ce départ.

La compagnie était en charge des recherches de pétrole et de gaz dans la zone exclusive économique gérée conjointement par Maurice et les Seychelles (Joint Management Area). Elle devait livrer l’étude sismique la plus complète dans cette zone de 400 000 kilomètres carrés permettant d’évaluer si oui ou non elle contient des réserves sous-marines de pétrole et de gaz, entre autres.

Avec ce développement, les autorités seychelloises et mauriciennes vont devoir se réunir afin de discuter de la marche à suivre. L’option dores et déjà privilégiée est de trouver un autre prestataire pour effectuer cette étude sismique. Une telle opération est une première étape avant de passer éventuellement au forage s’il est effectivement confirmé que le Joint Management Area contient des hydrocarbures. Aux niveaux seychellois et mauricien, on pense que la probabilité est grande que cette zone en contienne. Cependant, l’affaire n’est pas réglée pour autant si c’est le cas, car il faut encore étudier si son exploitation serait commercialement viable.

Les deux pays ont signé un traité très détaillé en 2012 pour définir la gestion de cette ZEE et la responsabilité en revient pour l’instant à une commission conjointe qui existe depuis quelques années, ainsi qu’à un comité technique. Les discussions sur le plateau des Mascareignes avaient, elles, débuté en 2002.
 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP