Actualités

Petits producteurs d’électricité: le CEB revoit sa copie

Le Central Elecricity Board a la volonté d’alléger les formalités administratives pour que les petits producteurs puissent se connecter plus rapidement à son réseau. L’effectif travaillant  sur le SSDG Scheme a été quadruplé. Pourtant, seuls deux demandeurs sur 1618 y sont branchés à ce jour. Le flow chart (organigramme) pour qu’un petit producteur individuel se connecte au réseau du Central Electricity Board (CEB) ne ressemble plus à « une carte du métro londonien ». Ce sont en ces termes qu’Ivan Collendavelloo, ministre de l’Énergie et des Services publics, avait, le 3 mai dernier au Parlement, qualifié les procédures administratives que doit franchir un petit producteur d’électricité s’il veut revendre son excédent de rendement à travers des panneaux solaires au CEB. Or, depuis, le CEB a revu et assoupli les formalités pour accélérer le processus du Small Scale Distributed Generation (SSDG) Scheme. « Nous avons quadruplé les effectifs et écourté les procédures administratives au niveau du ministère », explique un membre de la direction du CEB au Défi Quotidien. Les changements apportés assureront un traitement beaucoup plus rapide des dossiers, selon cette source. « Ces changements ont été apportés, il y a deux ou trois mois déjà et ils portent leurs fruits. Cela commence à bouger », ajoute notre source, estimant que tous les dossiers en souffrance devraient être traités avant fin décembre. Sauf que l’impact réel de ces changements demeure timide pour l’instant.

Installations testées

À ce jour, seuls deux demandeurs sont connectés au réseau du CEB et peuvent donc revendre l’excès d’électricité produite, selon notre source. Les installations de sept autres ont été testées et ils sont dans l’attente du permis pour être mis en service. Cela fait donc seulement neuf dossiers qui ont abouti ou sont en passe de l’être. « Beaucoup d’installations vont être testées rapidement avec ces mesures, soutient toutefois notre source. Cela va aller très vite, mais le CEB doit quand même s’assurer que les équipements sont aux normes. » En fait, les producteurs individuels doivent eux-mêmes entreprendre les démarches pour financer l’installation de panneaux solaires et préparer les équipements pour se connecter au réseau du CEB. Ensuite, il faut faire la demande de connexion et attendre, entre autres, une inspection de la qualité des installations par le CEB. Au Parlement, Ivan Collendavelloo avait expliqué les différentes étapes : le CEB doit lancer une campagne SSDG pour inviter les petits producteurs à faire une demande de connexion. Ensuite, ces producteurs doivent publier des annonces en conformité avec la Electricity Act, des technical surveys doivent être entreprises, des Undertaker’s Permits livrés et, enfin, la connexion au réseau complétée. C’est en septembre 2015 que le CEB a lancé la dernière campagne SSDG pour un total de 5 MW à Maurice et 200 kW à Rodrigues. Le CEB a enregistré 1 618 demandes à Maurice et 26 à Rodrigues.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !