Live News

Pétition électorale : Dev Manraj nie avoir conclu un quelconque accord pré-électoral avec Salim Muthy

Il a été interrogé en Cour suprême ce lundi 26 juillet sur sa rencontre avec Salim Muthy, porte-parole des « victimes » des plans Super Cash Back Gold de la British American Investment Mauritius Co LTD et de la Bramer Asset Management Ltd. C’était le 30 octobre 2019, soit à une semaine des législatives du 7 novembre 2019. Et le Secrétaire financier Dev Manraj nie tout accord préélectoral avec Salim Muthy à ce sujet. 

L'interrogatoire d'aujourd'hui a eu lieu dans le cadre du procès de la pétition électorale présentée par Suren Dayal. 

Soulignant qu'il est sous contrat depuis 2013 et qu’il a été nommé par l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, le Secrétaire financier a cependant concédé avoir bel et bien rencontré, le 30 octobre 2019, Salim Muthy. « C’était une réunion informelle, il a débarqué à mon bureau pour soulever la question de remboursement de plans d’investissements du Super Cash Back Gold et de la Bramer Assets Management Ltd », a-t-il soutenu.

Visvanaden Soondram a aussi été entendu cet après-midi. Il a parlé de trois réunions avec Salim Muthy. Soit une le 30 octobre 2019, avec Dev Manraj, une autre dans l’après-midi avec le défunt CEO de la NPFL, Sanjeev Issary, et une troisième le 4 novembre 2019. Le témoin a ajouté qu'il est « complètement faux » de dire qu’il y a eu un accord avec Salim Muthy.

Pour rappel, Suren Dayal demande à l’instance judiciaire d’invalider l’élection des élus de la circonscription numéro 8 (Moka/Quartier Militaire). Soit le Premier ministre, Pravind Jugnauth, la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, et l’ancien ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden.

Les travaux ont été ajournés au mercredi 28 juillet 2021.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !