Live News

À Petit-Raffray : des Rottweilers sauvent une famille des griffes de six bandits armés

Ce n'est pas l'intrigue d'un film d'action. Cette scène s'est bel et bien déroulée dans la nuit du 23 juillet à Petit-Raffray. Cinq molosses sont venus à la rescousse de leurs maîtres en mettant hors d'état de nuire six hommes dangereux. Récit d'une soirée cauchemardesque pour cette famille.

Mooninath Rumun
Mooninath Rumun


Ils ne sont pas bêtes. Ces cinq Rottweilers ont déjoué le plan de six bandits qui se croyaient très malins après avoir fait irruption dans la maison des Rumun à Petit-Raffray. Ces chiens sont promptement intervenus en faisant déguerpir des malfrats. Ces derniers, encagoulés et camouflés sous des vêtements noirs et gris, étaient armés de sabres et de tuyaux. Ils ont saccagé le portail avec pour but de pénétrer dans la maison et voler, mais ils sont tombés sur les molosses qui veillaient au grain.

Le chef de famille, Mooninath Rumun, un agent immobilier de 53 ans, doit, en effet, son salut à ses cinq Rottweilers, lesquels ont montré leurs crocs pour faire fuir les voleurs.

Cet incident s’est déroulé le lundi 23 juillet quand le froid de l'hiver battait son plein. Mooninath, sa femme et ses trois enfants se trouvaient à l’intérieur de leur maison. Tout à coup, ils sont réveillés par un bruit assourdissant. Les membres de la famille vont alors visionner les images des caméras de surveillance et ils tombent des nues en voyant des voleurs encagoulés qui saccageaient leur portail.

En entendant ce bruit assourdissant, les cinq chiens qui se trouvaient dans la cour se sont rués vers les voleurs. Durant l’attaque, l'un des chiens a été blessé. Une fois que les voleurs ont pris la fuite, le propriétaire est sorti de sa maison pour donner les premiers soins à son chien qui a été blessé avec un sabre. Mooninath Rumun a porté plainte au poste de police de Goodlands le lendemain.

Aujourd’hui, le chien se porte mieux, mais la famille Rumun dit être toujours traumatisée par cet incident lorsqu'elle visionne les images des caméras de surveillance. Mooninath explique au Défi Plus que sa famille a failli perdre la vie si ces chiens n’étaient pas intervenus à temps. « Nos chiens nous ont sauvé la vie. Si pa ti ena mo ban Rottweilers, ti pou ena plis grave kisa, kan guet vidéo la mem gagne frisson. Si mes chiens n’étaient pas là, ces voleurs nous auraient attaqués sans aucune pitié. Ils ont causé des dégâts, mais n’ont pu commettre leurs méfaits, car nos chiens ont agi promptement. Mes chiens sont mes héros et ma protection. Sans eux, je ne pourrais rien faire », confie Mooninath.

Toutefois, il explique qu’il craint pour sa sécurité et celle de sa famille. « Depuis cet incident, je ne dors plus, de peur que ces voleurs nous attaquent à nouveau. Mes enfants sont tous traumatisés. Il y avait trois voitures et environ douze personnes selon les images des caméras de surveillance, mais seulement six voleurs encagoulés sont descendus. Je souhaite que ces voleurs qui terrorisent les gens soient arrêtés au plus vite afin qu’ils ne fassent pas d’autres victimes », dit Mooninath.

Les enquêteurs, qui ont en leur possession des images des caméras de surveillance, les ont déjà visionnées. Ils travaillent d’arrache-pied pour retrouver les malfrats.

L’enquête, menée par le sergent Beebeejaun et le constable Mathoorah, est supervisée par le surintendant de police (SP) Musafeer.

>>A voir : Le JT – Jet de pierres à la passerelle de Bois-Marchand : un automobiliste a failli perdre la vue

>>A suivre sur notre site Web ce soir : l'incroyable histoire de Jason, qui a perdu ses parents dans des circonstances tragiques alors qu'il était tout petit. Le jeune homme est aujourd'hui cadre dans une banque commerciale.