Faits Divers

Petit-Bel-Air : Saïd Nassurally décède quelques minutes après une chute à moto

Saïd Nassurally Saïd Nassurally a été terrassé par une crise cardiaque.

Après avoir fait une chute d’une moto vendredi après-midi, Saïd Nassurally est décédé quelques minutes après avoir été transporté à l’hôpital de Mahébourg.

Ce triste incident a eu lieu à Petit-Bel-Air, Mahébourg, le vendredi 11 janvier vers 18 h 30. Saïd Nassurally, qui était à moto en compagnie de son ami Sanjay Laloo Mahen pour rentrer chez lui, a eu un malaise et a chuté du véhicule. Inconscient, cet habitant de Cité Longtill, Rivière-des-Créoles, a été transporté à l’hôpital de Mahébourg à bord d’un taxi. Les médecins n’ont pu que constater son décès. Le rapport de l’autopsie pratiquée par le médecin légiste Dr Sudesh Kumar Gungadin, le samedi 12 janvier, a indiqué que Saïd Nassurally, 61 ans, a été terrassé par une crise cardiaque. Ses funérailles ont eu lieu, samedi à 13 h 30, à Rivière-des-Créoles.

Quant au pilote de la motocyclette, un habitant de Ville-Noire âgé de 47 ans, il a été arrêté dans la soirée du vendredi 11 janvier. Il a retrouvé la liberté conditionnelle samedi matin, après sa comparution devant la Bail and Remand Court. Contacté au sujet de l’incident, Sanjay Laloo Mahen a expliqué que Saïd Nassurally, quelques autres habitants de la région et lui avaient l’habitude d’aller à Pointe-des-Régates, à Mahébourg, pour prendre l’air.

Toutefois, le vendredi 11 janvier, vers 18 heures, la moto de Saïd Nassurally est tombée en panne. « Nou ti pe asize ant kamarad a Pointe Regate kan Saïd inn apel mwa pou gete ki problem so motosiklet inn gagne. Kouma so motosiklet ti anpann, monn get enn elektrisien pou li, me linn dir li pa lib. Saïd inn dir mwa li pe al kit so moto kot enn fami Mahebourg e si mo kapav vinn pran li pou al kit li lakaz. Monn dir li ok. »

C’est en arrivant à Petit-Bel-Air que Saïd, pris d’un malaise, est tombé de la moto, de même que Sanjay. Voyant son ami à terre, Sanjay, paniqué, est venu lui porter secours. Selon lui, Saïd était encore en vie, mais inconscient.

Sanjay a fait ressortir qu’après avoir appris le décès de Saïd, il s’est rendu au poste de police de Mahébourg pour leur expliquer ce qui était arrivé. Les policiers lui ont dit qu’il fallait qu’il reste en détention pour les procédures d’enquête. Vers 23 heures, Sanjay a été transféré au poste de police de Bel-Ombre, où il a passé une nuit en cellule policière. « Monn res dan kaso enn nwit. Mo pa dakor ar tousala, akoz monn ed enn dimoun ki monn bizin ferme. Mwa osi mo ena enn fami. Mo mama vie e mo ena enn tizanfan. Monn bizin atan mo mama vini onzer asoir pou mo gagn enn tigit manze », a déclaré Sanjay Laloo Mahen.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !