Economie

Perspectives 2016 - Bourse de Maurice: une année positive à l’horizon ?

En 2016, une reprise est attendue à la Bourse de Maurice, affirme la firme AXYS Stockbroking. Le cycle à la baisse arrive à terme. Le retrait massif des investisseurs étrangers ne devrait pas se répéter.

« Le marché devrait se reprendre », explique Bhavik Desai, analyste chez AXYS Stockbroking. Il tient compte du fait que la tendance à la baisse s'est étirée sur 15 mois. Un tel cycle à la Bourse (après 2006), dure entre 15 et 18 mois. L'analyste souligne que le marché est présentement déconnecté des indicateurs fondamentaux. Bhavik Desai met en avant le fait que les valeurs dans certains secteurs ont été survendues, même leurs performances en termes de profitabilité ont été satisfaisantes ou se sont améliorées. Le désinvestissement des fonds étrangers a atteint un montant de Rs 5 milliards l'an dernier (voir tableau). C'est ce qui ressort des données compilées et relayées par la firme Swan Securities. En 2014, le désengagement net a été de Rs 808,3 millions. Les principaux titres délaissés ont été les groups MCB, SBM et New Mauritius Hotels. Cette tendance devrait-elle se maintenir? Pour Bhavik Desai, tel ne devrait pas être le cas. Le retrait des marchés émergents et frontière (tel que Maurice) a été le plus élevé en plus de 20 ans. D'un point de vue statistique, une répétition est très improbable. De fait, dit-il, la situation ne sera pas aussi mauvaise en 2016. L'indice Semdex, mesurant la performance totale des valeurs listées sur le marché officiel, a chuté de 12,7 %. La capitalisation de cette plateforme est passée à Rs 201,7 milliards au jeudi 31 décembre. Les investisseurs sont des particuliers, des fonds de pension et des groupes financiers étrangers. Selon les données de la Bourse de Maurice, huit des dix principales valeurs ont chuté. Exception faite pour les groupes MCB et Rogers. « 2015 a été une année difficile. Le désinvestissement étranger a atteint Rs 5 milliards à la suite d’une deuxième crainte que la Grèce ne quitte l'Union européenne, de même qu'une année turbulente pour la Shanghai Stock Exchange », fait ressortir Bhavik Desai. « 'En sus des turbulences dans le monde, les marchés anticipant la hausse du taux d'intérêt par la Réserve fédérale, le marché domestique n'a pas été aidé par les changements intervenus dans les politiques gouvermentales ».

 

Évolution de l'investissement étranger de 2012 à 2015

[lptw_table id="12841" style="material-cyan"]  

Montant des retraits dans les groupes financiers en 2015

[lptw_table id="12843" style="material-cyan"]

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !