Personnes autrement capables : le PM évoque les Rs 2 Md prévues en termes d’assistance depuis 2015

Personnes autrement capables Une fête culturelle a eu lieu à l’auditorium du MGI, à Moka, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Pravind Jugnauth veut accorder les moyens nécessaires aux handicapés afin qu’ils réussissent leur épanouissement dans la société et réalisent leurs rêves.

«J’ai toujours dit que nous avons des ressources. Il y a une tendance à les consacrer plutôt aux développements économiques et technologiques, qu’aux personnes autrement capables. Mon gouvernement travaillera d’arrache-pied pour améliorer leurs conditions de vie », a affirmé le Premier ministre, Pravind Jugnauth. C’était lors de son intervention pendant la fête culturelle organisée par l’International Council for Mentally Challenged Students Quality Circle, à l’auditorium du MGI à Moka, le mardi 20 mars. Se proclamant en faveur d’un développement participatif et instructif, il souhaite un partage équitable du gâteau national.

Le Premier ministre va accorder les moyens nécessaires aux personnes autrement capables pour réaliser leur rêves et aspirations. Il a rappelé que plus de Rs 50 millions ont été déboursées pour l’achat d’appareils auditifs, entre autres, pour les enfants et qu’il y a eu de l’investissement dans la formation des accompagnateurs.

Pravind Jugnauth a dit un grand bravo aux employées des diverses associations qui s’occupent du bien-être de ces enfants au quotidien.  Pour lui, ces personnes font preuve d’un véritable amour. Il a profité de l’occasion pour rappeler les mesures budgétaires pour les autrement capables, dont la révision du critère d’âge pour bénéficier de la pension d’invalidité. Depuis plus de 40 ans, il fallait avoir au moins 15 ans pour être éligible à cette assistance mais depuis 2015, son gouvernement a pu corriger cette injustice.

Il a aussi évoqué le déboursement de Rs 18 millions pour les frais de transport des accompagnateurs et les Rs 2 milliards prévues pour ces enfants depuis 2015. Il a annoncé que le complexe sportif à Côte d’Or leur sera  également accessible.

La vice Premier ministre (VPM), Fazila Jeewa Daureeawo, a soutenu, pour sa part, que pour les 50 ans de l’Indépendance il ne fallait pas oublier la contribution des personnes autrement capables. Pour elle, le plus grand obstacle c’est l’existence de la discrimination dans la société et qu’il incombe aux parents de mieux encadrer leurs enfants.

La VPM Fazila Daureeawoo demande aux parents d’encadrer leurs enfants.