Actualités

Personnes âgées : la police déploie un arsenal de moyens pour les protéger d'attaques malveillantes

Des conseils sont donnés pour éviter le pire.

Les personnes âgées sont les plus exposées aux attaques des malfrats en période de fin de mois. Face à la menace omniprésente, la police intensifie son action à travers la conscientisation, mais aussi par la présence active sur le terrain de différentes unités de la force policière.

Ces efforts devraient porter des résultats, selon l’inspecteur Radma Bhygobaun, responsable de la Crime Prevention Unit. Du côté de la Sécurité sociale, Dharma Ramjanum, Ag.Commissioner, plaide en faveur du virement électronique pour le paiement des pensions comme l'un des moyens de protection.

La stratégie de lutte s’articule au prime abord autour du déploiement des hommes de différentes unités de la police dans les secteurs à risque, c’est-à-dire certains bureaux de poste en particulier. L’intensification des patrouilles et la présence des hommes en civil prêts à intervenir en cas d’attaques, autant de moyens qui font partie de l’arsenal des divers recours dans la lutte contre la criminalité à laquelle les senior citizens sont exposés.

Cependant, en parallèle, nous confie l’inspecteur Bhygobaun, des sessions de formation sont dispensées à l’intention des personnes âgées aux différents Recreation Centres  du pays : le Lady Shusill Ramgoolam dans le Nord, le Sir Seewoosagur Ramgoolam Recreation Centre à Belle-Mare et le Sir James Burty David Recreation Centre à Pointe-aux-Sables. Dans ces centres, les formateurs s’adressent à cette catégorie de personnes vulnérables pour leur apprendre les règles de base essentielles d’autoprotection contre les attaques. 

Les bonnes habitudes

« Si la police est présente pour assurer à leur sécurité, .les membres de la force ne peuvent être présents partout à la fois. C’est pourquoi il est indispensable que les senior citizens apportent leur propre contribution dans cette lutte. Ils doivent adopter la bonne attitude qui leur est enseignée lors des sessions de formation, en évitant de s’exposer», fait ressortir l’inspecteur Ramjanum. Le responsable de la CPU en énumère les points essentiels :

1.     Les seniors qui se rendent au bureau de poste devraient de préférence se déplacer en groupe. Chaque personne devrait se faire accompagner par quelqu’un de confiance, comme un proche. 

2.     Ceux qui ont touché leur pension à la poste devraient compter leur argent à l’intérieur du bâtiment et le ranger en lieu sûr dans leur sac. Ainsi, l’argent n’est pas exhibé à la vue de tous à l’extérieur pour ne pas tenter le diable.

3.  Les retraités vivant seuls devraient refuser l’accès à leur domicile à des inconnus. 

L’inspecteur Bhygobaun nous a exposé un mode opératoire classique avec deux cas similaires enregistrés durant cette année : 

« Un malfrat se présente devant la porte d’un retraité. Il a trouvé que la cour de celui-ci est un peu à l’abandon et il offre de tout remettre en ordre moyennant la somme de Rs 400. C’est une aubaine pour le retraité qui accepte l’offre. Une fois son travail terminé, le malfrat réclame son dû et, comme il se voit remettre Rs 400, il proteste. « Se Rs 2 000 ki monn dire ou bizin donn mwa, pas Rs 400 ». Le retraité, qui a toute sa tête, lui répond que ce n’est pas ce qui a été convenu. Il se rend aussitôt compte qu’il avait en face de lui une personne venue pour lui soutirer frauduleusement de l’argent. Vu que l’homme a commencé à montrer des signes d’agressivité, le retraité n’a eu d’autre choix, pour sa propre sécurité, que de se plier aux exigences du malfaiteur.

Dans un autre cas, un retraité, sous la contrainte, a fait un retrait d'un ATM.  La règle d’or pour nos aînés est donc de ne pas avoir affaire à des inconnus.

personne agee
L'un des pamphlets collés dans chaque centre social.

Il ne faut pas tenter le diable

Une panoplie de mesures de sécurité doivent être adoptées par les personnes âgées. Ce sont : 

1.     S’abstenir de sortir de sa poche de grosses coupures lorsqu’il faut payer un produit acheté à la foire par exemple. Le mouvement des seniors n’est pas à l’abri des regards. 

2.     Une fois au supermarché, il faut éviter de garer sa voiture dans des endroits sombres. C’est là où l’attaque peut survenir au moment d’ouvrir sa voiture. 

3. Ne jamais placer ostensiblement des objets de valeur à l’intérieur de son véhicule.  Même un bijou de fantaisie, comme une chaîne au cou, peut attirer la convoitise. 

4.     Il faut aussi éviter de prendre à bord de sa voiture des inconnus. 

Les causeries, qui ont lieu dans les trois centres du pays au rythme de trois fois par semaine, touchent quelque 800 à 900 personnes. Elles sont suivies avec un grand intérêt. Ces causeries sont également données dans les centres sociaux, les Community Centres et à la demande des Senior Citizen Associations pour inculquer des connaissances et permettre aux personnes du troisième âge de sécuriser leur argent.

Dharma Ramjanum : Il faut encourager le recours au paiement électronique

C’est pour des raisons de sécurité que Dharma Ramjanum, Ag. Commissioner de la Sécurité sociale, explique, pour sa part, que tout est mis en œuvre pour encourager les bénéficiaires de la pension de retraite d’opter pour le virement bancaire. Une formule qui permet à la pension d’être créditée sur le compte bancaire du bénéficiaire et qui comporte de multiples avantages. 

« Premièrement, les pensionnaires ne vont pas se promener avec de fortes sommes d’argent sur eux. Deuxio, ils n’ont pas à attendre leur tour pour toucher leur pension au bureau de poste. Quand leur argent est crédité sur leur compte, ils peuvent faire le retrait dès le premier jour du mois, soit après les 12 coups de minuit sur le guichet automatique », précise notre interlocuteur.

Enfin, les retraités n’ont nul besoin de retirer tout leur argent d’un seul coup et peuvent le faire graduellement selon leurs besoins, a précisé l’acting commissioner.

« En dépit de ces multiples avantages, nombreux sont ceux qui veulent toujours se rendre à la poste pour toucher leur argent au guichet », déplore Dharma Ramjanum.  « C’est devenu pour eux une tradition dont ils rechignent à se défaire. La campagne se poursuit pour les encourager à avoir recours au moyen électronique pour leur propre sécurité ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !