Live News

Perpétuel combat : quand les chiens errants nous mènent la vie dure

chien

Ils sont partout. Dans des lieux fréquentés dont les commerces, les marchés, les hôpitaux, les cimetières. Les chiens errants se baladent là où leurs pattes les mènent. Ils fouinent et dorment où ils peuvent. C’est un fléau qui s’amplifie.

Tout dernièrement et sur les ondes de Radio Plus, un auditeur, Gérard évoquait un problème au cimetière Bigarade à Curepipe. On constate de plus en plus de chiens errants.  Il y a aussi les cas d’abandon et de maltraitance des chiens qui sont enregistrés. Selon une étude datant de 2013, il y a 300 000 chiens à Maurice, dont 80 000 qui sont errants et qui peuvent attaquer des passants, propager des maladies, causer des accidents, sans compter la menace pour l’environnement. On aurait presque l’impression qu’ils font la loi. Les raisons majeures de leur nombre en constante hausse est l’abandon. Si cela continue, la situation risque d’être alarmante si elle ne l’est déjà.

Neuf chiots découverts dans un sac en plastique

chien
Six des neuf chiens retrouvés dans un sac en plastique le 4 octobre dernier ont pu être alaités. Les trois autres n’ont pas survécu.

Dans une vidéo qui fait actuellement le buzz sur Facebook, postée par Meera Appadoo, nous pouvons voir des chiens abandonnés dans un sac en plastique. Dans cette même vidéo, on peut voir plusieurs chiots de quelques jours être enlevés du sac. Meera Appadoo explique que c’est la police qui l’a contactée. « Je ne suis pas à l’origine de la vidéo, c’est une habitante de Bel-Air qui a découvert des chiots et qui a fait une déclaration à la police qui nous a ensuite contactés. Je fais partie de l’Humane Society International et nous avons pris les chiens en charge. » Trois des neuf chiots retrouvés sont morts le lendemain mais, fort heureusement, les bénévoles ont trouvé une chienne pour allaiter les six survivants.

Campagne de stérilisation lancée à Curepipe

chien
Gansta a été retrouvé sur la plage et a été sterilisé

Le conseil municipal de Curepipe, en collaboration avec la MSAW et le Sugar Industry Labour Welfare Fund, a organisé une campagne de stérilisation gratuite pour les chiens et chats. « Nous demandons aux maîtres de ces animaux domestiques de profiter au maximum de cette campagne, car cela nous aidera à combattre le fléau des chiens errants en plus de leur ramassage avec l’aide de la MSAW », dit le maire de la municipalité, Hans Margueritte. «Nous sommes au courant des nombreuses plaintes référées à la mairie et nous nous sommes concertés avec les cinq autres municipalités pour enclencher d’autres actions. » Ainsi, du 6 octobre au 3 mars 2019, la campagne touchera plusieurs quartiers de Curepipe. La première opération a eu lieu les 6 et 7 octobre 2018 au centre social de Cité Mangalkhan dans le bâtiment de Loge.

Dans les complexes de la NHDC

chien

Bon nombre d’habitants des maisons de la NHDC sont pénalisés par les chiens errants. Comme en témoigne Soorajee M. de Henrietta : « Il y a des chiens errants aux alentours de tout le morcellement et dans les rues avoisinantes et cela cause de gros inconvénients aux résidents. Ils fouillent les poubelles, ils font leurs besoins partout. C’est exaspérant, en plus d’être un problème d’hygiène. » Selon lui, des habitants sont aussi responsables de ces soucis. «Leurs animaux domestiques sont sans laisse et vagabondent dans les rues alors qu’ils devraient être attachés. »

Même son de cloche du côté de Nawazkhan Ahroodkhan, qui déplore qu’un de ses voisins qui nourrit cinq chiens dans le complexe de la NHDC sis à Vallée-des-Prêtres. « Pour regagner leurs maisons, 16 familles doivent emprunter les escaliers où les chiens du voisin font leurs crasses en plus d’être agressifs, indique-t-il. Nous avons consigné plusieurs plaintes à la Mauritius Society For Animal Welfare (MSAW), en vain. »

Mordu au Marché central

chien

Kistnah, 56 ans, a été mordu le mardi 2 octobre par un chien errant. Cet habitué du Marché central y exerce à temps partiel. « Je suis handicapé et je travaille pour avoir de quoi manger », confie le quinquagénaire. Ne pouvant se déplacer correctement, ce sont les policiers et des inspecteurs de la municipalité qui ont aidé à le transporter à l’hôpital. Sollicité pour une réaction, l’adjoint-maire a indiqué qu’une campagne a déjà débuté. « Elle a été lancée la semaine dernière par la municipalité et il y a une somme qui a été allouée pour la construction de ‘shelters’ pour animaux. De ce fait, les chiens errants, capturés par la MSAW, y seront placés là-bas avant d’être adoptés par la suite. »

ONG

L’Humane Society International  

chien

L’Humane Society International (HSI) est l’une des seules organisations mondiales de protection à aider tous les animaux, incluant les animaux de laboratoire, les animaux de ferme, les animaux de compagnie et les animaux sauvages. La maison-mère de cette organisation caritative à but non-lucratif, fondée en 1954, se trouve aux États-Unis.

L’HSI implantée en février dernier à Maurice,  possède une clinique de stérilisation à Belle-Mare. Une clinique mobile fait aussi le déplacement de village en village, souligne Meera Appadoo. « Nous avons actuellement une campagne de stérilisation gratuite avec le soutien du ministère de l’Agro-industrie sur un projet-pilote. Nous devrons soumettre un rapport après une année et nous espérons que le projet sera répandu à travers l’île ». Elle précise que l’Inde et le Bhoutan ont eux aussi adopté cette initiative et que la population des chiens errants a drastiquement baissé. Meera Appadoo ajoute qu’il y a un programme pour les chiens errants. « Ils sont stérilisés et nous les enregistrons avec une micro-puce, nous les marquons à l’oreille et nous les relâchons avant que nous les traquions ensuite avec l’aide d’un GPS. »

Témoignage

Adopter un chien errant

nitishaNitisha est une amoureuse des chiens. Elle confie que c’est pour cela qu’elle a décidé d’adopter un animal. « J’avais déjà deux chiens que j’ai ramassés dans la rue. L’un d’eux venait de mourir et, de ce fait, j’ai décidé d’adopter un autre chien que j’ai nommé Tikky pour que l’autre chien ne soit pas seul et qu’il ait un compagnon de jeu. »


Christina Kalloo, responsable de communication à MSAW: «Un chien n’est ni un jouet, ni un objet»

Que fait la MSAW actuellement pour gérer la situation des chiens errants à Maurice ?
On prône la politique du gouvernement en ce qui concerne le ramassage des chiens errants et, en parallèle, on poursuit notre programme de stérilisation gratuite lancée depuis septembre 2015 et qui a pour but d’encourager les propriétaires à stériliser leurs chiens et chats pour éviter des portées non désirées.

Pourquoi est-ce que le nombre de chiens errants continue à augmenter ?
Il y a toujours des propriétaires irresponsables qui laissent errer leurs chiens. Malgré nos tentatives de convaincre les gens de faire stériliser leurs animaux domestiques en vue de diminuer la population canine, il y toujours ceux qui préfèrent les abandonner.

Quelles sont les dispositions prises pour l’île Rodrigues ?
Un protocole d’accord, pour contrôler la population canine à Rodrigues, a été signé avec l’Assemblée régionale de Rodrigues. La MSAW y était en en août pour une vaste campagne de conscientisation, de stérilisation et d’enregistrement gratuit.  Une quarantaine de chiens et chats ont été stérilisés. La MSAW compte ouvrir une branche à Rodrigues et des exercices de recrutement sont en cours.

Quelles sont les campagnes menées par la MSAW ?
On organise des campagnes de stérilisation et d’enregistrement gratuit dans divers endroits. Actuellement, on a une équipe dans le Sud qui organise des sessions de stérilisation gratuite pour chiens et chats. Une autre équipe œuvre à Pointe-aux-Sables et dans la ville Lumière. Il y a aussi des exercices de porte-à-porte pour sensibiliser les gens sur l’importance de bien garder leurs animaux domestiques. Les campagnes de proximité sont favorisées dans les village halls et d’autres centres. Nous travaillons également en collaboration avec l’Animal Welfare Unit où les cas de maltraitance sont rapportés.

Quel est votre message aux citoyens ?
Je voudrais qu’ils comprennent qu’un chien n’est ni un jouet ni un objet et qu’on ne peut s’en débarrasser quand on en a marre. Un chien, c’est un animal qui a des sentiments comme nous, qui participe dans nos moments de joie et de peines, qui nous prouve son amour en étant fidèle. Il est le meilleur ami de l’homme.  Respectez-le !  

À Rodrigues : Menace constante pour les éleveurs

Jean-Paul (prénom modifié) parle en connaissance de cause. L’an dernier, cet éleveur a eu la mauvaise surprise de retrouver ses animaux égorgés par des chiens errants pendant la nuit. « C’est en allant nourrir mes bêtes tôt le matin que j’ai constaté les dégâts, raconte-t-il. Une odeur répugnante m’a attiré et lorsque je me suis approché, j’ai vu mes chèvres en sang. J’ai perdu de l’argent avec cette agression. J’ai appelé la police. Je veux faire ressortir qu’il n’y a pas de représentants de la MSAW à Rodrigues. »

« Auparavant, ajoute-t-il, c’est la Commission responsable de l’agriculture qui s’occupait des chiens errants à Rodrigues, mais depuis la maltraitance de ces chiens, décriée par la MSAW, il n’y a plus de ramassage. Ces bêtes sont la cause d’accidents de la route et il y a un automobiliste qui y a même perdu la vie récemment. » Sollicité, un préposé de la MSAW a expliqué qu’il n’y avait pas d’endroit pour abriter les chiens ramassés.