Live News

Permis d’opération de la Beach Authority : des sanctions à prévoir en cas de non-respect des conditions

Des descentes régulières sont effectuées par la Beach Authority pour faire respecter la loi.

Un opérateur de restauration à Pereybère s’insurge contre la concurrence déloyale de certains opérateurs. Il soutient que malgré ses plaintes, aucune sanction n’a été prise. Daniel Laurent, président de la Beach Authority soutient que des descentes régulières ont lieu.

Ali* (prénom modifié), âgé de 50 ans, est un opérateur de restauration qui travaille à Pereybère depuis plus de cinq ans. Aujourd’hui, il fait face à la concurrence déloyale de certains marchands qui vendent de la nourriture sans permis d’opération. D’après les conditions de la Beach Authority, aucun opérateur n’est autorisé à vendre des aliments en dehors de son véhicule. « Tous les aliments doivent être vendus à l’intérieur du véhicule et aucune marchandise ne doit être placée en dehors », indique Ali. Mais, selon ses dires, ces conditions ne sont pas respectées à la lettre par certains opérateurs de cette plage. « Ils ne respectent pas les consignes et c’est injuste pour ceux qui suivent à la lettre les conditions imposées par la Beach Authority. Las de cette situation, Ali a consigné une plainte au sub-office de l’organisme, mais cela n’a servi à rien. « Certes, les officiers de la Beach Authority sont venus sur place pour procéder à des vérifications. De plus, ils ont rappelé aux marchands qu’il est interdit de  placer des produits en dehors des véhicules. Ensuite, ils ont dressé des contraventions, mais juste après leur départ, certains marchands ont repris leurs mauvaises habitudes », dit-il. 

Ali a formulé une demande à la Beach Authority pour être relogé, mais jusqu’à présent, sa demande n’a pas été agréée. 

Sollicité, Daniel Laurent, le président de la Beach Authority, explique que des descentes régulières sont effectuées sur les plages. « Les inspecteurs veillent au grain au respect des lois et des conditions attachées aux permis. Si celles-ci ne sont pas respectées, des contraventions sont dressées », explique-t-il. « Si malgré tout rien ne change, la révocation du permis peut être envisagée dans certains cas », fait-il ressortir. En ce qu’il s’agit de la demande concernant la relocalisation, Daniel Laurent soutient que cela ne pourra se faire dans l’immédiat. « Il y a des projets où des endroits spécifiques seront dédiés aux commerçants de plage. Ce n’est qu’une fois ce projet enclenché, que sa demande de relocalisation pourra être considérée », conclut-il. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !