Actualités

Permis de morcellements : les démarches se feront en ligne

Désormais ceux qui veulent morceler un terrain pourront entreprendre les démarches en ligne à travers le National Electronic Licencing System (NELS). À cet effet une plateforme a été lancée, le 6 février par le ministre des Finances et du Développement économique, Renganaden Padayachy, et le ministre du Logement et des Terres, Steven Obeegadoo, en présence de Vincent Degert, ambassadeur de l’Union européenne à Maurice et aux Seychelles. 

S’adressant à l’assistance composée, entre autres, d’hommes d’affaires, des représentants de l’Economic Board, le ministre des Finances a expliqué que le but principal du Morcellement Permit Process on the NELS est de faciliter et accélérer les démarches en vue de l’obtention d’un permis de morcellement.  Il a exprimé sa satisfaction que Maurice se trouve à la 13e place mondiale dans le classement de Ease of doing business. « Nous avons mis en place le NELS pour progresser dans le classement de Ease of doing business », fait-il ressortir. Il avance que la progression dans ce classement requiert énormément de sacrifice et de travail de la part du secteur public et du secteur privé. « Plusieurs études ont démontré l’impact d’un bon classement au niveau de Ease of doing business sur la croissance économique », dit-il. D’où l’importance que Maurice figure parmi les dix premiers pays où il est aisé de faire des affaires. 

De son côté, le ministre du Logement et des Terres, Steven Obeegadoo, a donné la garantie qu’il n’y aura pas d’abus au niveau des morcellements des terres à Maurice, à travers cette plateforme.  Il avance qu’il publiera en 2021, un plan stratégique national sur le développement des terres à Maurice.

« Nous devons trouver une stratégie de développement qui crée un équilibre entre le développement foncier et la préservation des terres agricoles. »
Lors de son intervention, l’ambassadeur de l’Union européenne, Vincent Degert, a parlé de l’importance d’avoir un système efficace, rapide et transparent. 

Le Morcellement Permit Process a coûté 5 millions d’euros et a été financé à 90 % par l’Union européenne. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !