Actualités

Permis de construction : la numérisation donne des maux de tête aux citadins

Construction L’informatique n’est pas à la portée de tous.

Depuis quelques semaines, les habitants de plusieurs villes doivent soumettre leurs demandes pour un « Building and Land Use Permit » en ligne sans avoir à se déplacer.

Si l’initiative est bien accueillie dans les municipalités, les fonctionnaires concernés indiquent cependant que le système comporte des lacunes et mérite donc d’être peaufiné.

Port-Louis et Beau-Bassin/Rose-Hill ont déjà franchi le cap. La municipalité de Curepipe le fera à partir de ce mardi 28 mai. Une personne qui nécessite un « Building and Land Use Permit », pour ériger ou modifier un bâtiment, doit loger sa demande non plus à la municipalité, mais en ligne auprès de l’Economic Development Board (business.edbmauritius.org). Ce changement fait suite à un récent amendement à la Local Government Act de 2011.

Une fois l’immeuble ou la partie de l’immeuble pour lequel le permis a été obtenu érigé, il faudra faire une demande pour un « Occupation Certificate » via la même plateforme.

Dans les faits, il y a quelques soucis dans la mise en application de cette nouvelle mesure. « Pas tout le monde est à l’aise avec l’informatique et cela constitue donc un grand souci pour eux », avance un cadre de la municipalité de Port-Louis.

À Beau-Bassin/Rose-Hill, le constat n’est pas différent. « Nous avons commencé à utiliser cette formule depuis avril. Tout se fait en ligne maintenant, mais nous sommes encore en rodage. Des améliorations devraient être apportées, car nous faisons face à des difficultés et c’est pourquoi nous avons demandé que des mesures correctives soient apportées au système », explique Ken Fong, le maire des villes-sœurs.

Parmi les soucis rencontrés, des applications ont ainsi été annulées, car des documents n’avaient pas été soumis à temps par des demandeurs de permis. Chose qui n’arrivait pas auparavant. « Le nombre de jours pour soumettre des documents officiels est limité. Je reconnais qu’il y a des lacunes mineures et qu’il faut peaufiner la procédure », ajoute Ken Fong.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !