Live News

Permis de conduire : vers un système d’heures d’apprentissage obligatoire

Permis de conduire

Une nouvelle formule pour passer son permis. C’est ce que préparent des techniciens. Ils veulent rendre l’apprentissage à la conduite et les examens aux Casernes centrales plus professionnels. Le but est de produire de meilleurs conducteurs et moniteurs afin de réduire les accidents et les délits, à moyen et long termes.

Un comité technique revoit l’apprentissage et les examens de conduite. Un haut gradé de la Traffic Branch de la police souligne que le projet est toujours au stade embryonnaire. Avec le nouveau système, le changement principal viendra de la façon dont les cours sont dispensés.

Selon la formule proposée, il devrait y avoir l’introduction du « carnet d’apprentissage ». Ce document devra être présenté avant de pouvoir s’enregistrer pour un examen de conduite aux Casernes centrales. D’ailleurs, les techniciens prévoient l’introduction des heures d’apprentissage obligatoires pour l’obtention d’un permis. Notre source aux Casernes centrales explique que cet élément est sujet à une étude. Les apprentis devront accumuler un nombre d’heures, déterminé par la Trafic Branch, avant de pouvoir faire une demande pour passer l’examen. Ces heures pourront être fixes ou variables, dépendant des circonstances ou de la maturité des apprentis.

Ce sont les auto-écoles qui attesteront des heures. Manoj Rajcoomar, secrétaire de la Driving School and Instrcuctors Federation, souligne que le sujet avait été évoqué l’année dernière avec le ministère des Infrastructures publiques. C’est le modèle européen qui avait été pris comme exemple. Celui-ci impose 40 heures de cours obligatoires aux apprentis avant de pouvoir passer le permis. Toutefois, il souligne que le gouvernement doit aussi mettre en place des filets contre les fraudes. « Il faut empêcher le business des carnets. Une simple attestation ne suffira pas, il faut que l’apprenti donne les détails des jours et du nombre d’heures de cours par jour. Car un moniteur véreux pourrait signer une attestation contre de l’argent. » Manoj Rajcoomar estime que ce système mettra fin aux pratiques de « moniteurs marrons ».

Le ministère des Infrastructures publiques est à la recherche de spécialistes pour former des moniteurs et des examinateurs. Un appel à candidatures a été lancé en octobre. Ces cours devront être fournis à partir de l’année prochaine. Toutefois, Manoj Rajcoomar se demande, lui, pourquoi former des moniteurs avec 30 ans d’expérience quand un simple atelier de travail suffit.

Malgré les auto-écoles et les campagnes, le nombre de délits demeure très élevé. Du 1er janvier au 30 novembre 2018, la police a verbalisé 22 874 personnes : 2 083 pour l’alcool au volant, 231 pour conduite dangereuse, 9  206 pour absence de port de la ceinture de sécurité, 8 008 pour utilisation du téléphone au volant et le reste pour d’autres délits.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective