Live News

Période festive : boucs et moutons vendus jusqu’à deux fois leur prix

De la viande de cabri et de mouton aurait été vendue excessivement cher durant la période festive. C’est ce que déplore le ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, qui a réclamé une enquête afin de situer les responsabilités.

En effet, alors que le cabri et le mouton est vendu entre Rs 200 et Rs 225 le demi-kilo en temps normal, le prix a grimpé durant la période des fêtes pour atteindre, dans certains endroits, jusqu’à Rs 375, voire Rs 400. Soit, pratiquement le double de celui pratiqué normalement. Selon un boucher du marché central, c’est la hausse dans la demande durant cette période qui provoque cette augmentation. « D’une part, le public en achète pour les fêtes de fin d’année, de l'autre, il y a une demande dans le cadre d’une fête religieuse spécifique. Certains n’hésitant ainsi pas à gonfler les prix », explique-t-il. 

Le ministre Maneesh Gobin ayant été mis au parfum de cette pratique, il a demandé l’institution d’une enquête à plusieurs échelons : les importateurs, la Mauritius Meat Authority et au bout de la chaîne, les bouchers. Dans l’entourage du ministre, l’on indique que celui-ci ne compte pas rester sans prendre des sanctions.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !