Actualités

Performances : SBM Holdings Limited, un retour à des jours meilleurs se confirme

Andrew Bainbridge et Kee Chong Li Kwong Wing. Andrew Bainbridge et Kee Chong Li Kwong Wing.

Propriétaire de la deuxième plus grande banque à Maurice, la SBM Holdings Limited dévoile, ce vendredi 9 août, son niveau de profitabilité pour les six premiers mois de l’année. La morosité de l’année écoulée se serait dissipée dans le sillage de fortes mesures prises pour assurer un portefeuille sain de prêts locaux et internationaux. La réunion du Conseil d’administration du groupe est annoncée comme la dernière de son Chief Executive Officer, Andrew Bainbridge.

Les profits pour les six mois se terminant au 30 juin sont estimés dans la fourchette de Rs 1,1 milliard à Rs 1,2 milliard, fait-on ressortir de manière officieuse. 

Sur une base comparative, ce bilan représente une progression de presque un milliard de roupies par rapport à la période similaire en 2018. 
Mais dans les milieux concernés, on estime que ce ne serait pas la meilleure comparaison qui soit. Au premier semestre de 2018, la SBM Holdings a fait des provisions de quelque Rs 1,7 milliard pour créances douteuses, soit le quadruple pour les six premiers mois de 2017. Ceci étant dit, la période la plus appropriée serait le premier semestre de 2017. 

Ces mois sont plus représentatifs des activités sans provisions accrues pour créances hors-normes qui ont jalonné l’année fiscale 2018.
Il faudrait aussi prendre en considération les opérations au Kenya. Des dépenses sont attendues en amont, impactant la profitabilité. Par la suite, ces charges devraient adopter une courbe plus normales.

Ces résultats, qui devraient être officialisés dans l’après-midi de ce vendredi 9 août, sont le fruit d’un travail de fourmi effectué par la direction et le Conseil d’administration du groupe, menés respectivement par Andrew Bainbridge et Kee Chong Li Kwong Wing. L’objectif a été de revoir de fond en comble l’approche aux risques dans l’octroi de prêts transfrontaliers et qui s’alignent sur la stratégie du groupe dans son ensemble.

Maintenant que le gros du travail a été fait, tout porte à croire que ce serait la dernière réunion du Conseil d’administration auquel participerait Andrew Bainbridge. Il met un terme à sa carrière en tant que banquier.

Marché des valeurs

L’action SBM est-elle en déphasage avec sa performance ?

Si la profitabilité semble retourner à un niveau normal, tel ne serait pas le cas pour le cours de l’action SBM Holdings Ltd. Il est à la traîne, comparé au principal concurrent qu’est la MCB Group Ltd et à l’indicateur de référence qu’est le SEMDEX. Un bref aperçu avec l’apport des données boursières compilées par la firme Swan Securities Ltd. Depuis le début de l’année à la séance d’hier, le titre a perdu 8,1 % de sa valeur pour passer à Rs 5,48. Lors de cette séance du jeudi 8 août (à la veille de la publication des résultats), le cours est certes resté inchangé à ce niveau. Mais le volume a été conséquent, soit 3,34 millions d’unité pour un montant total de Rs 18,31 millions. Les fonds d’investissements d’étrangers ont été vendeurs nets. Quant au cours de l’action MCB, il reste bien ancré en territoire positif, soit des gains de 5,7 % depuis le début de l’année. Le SEMDEX est en repli en 2019, perdant 2,19 % depuis la première séance de 2019. Le SEM-10 - panier regroupant les 10 principales valeurs du marché officiel – est en recul de 1,11 %. Autant de comparatif qui démontre que l’action SBM Holdings a une belle marge de progrès. Et ce n’est pas le Chief Executive Officer sortant, Andrew Bainbridge, qui nous dira le contraire. Il a continué à acheter des actions SBM Holdings durant les périodes où c’était possible, en amont à la préparation des comptes trimestriels, semestriels et annuels.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !