Economie

Performance : revenus de Rs 74,3 milliards pour les trois principaux groupes

canne a sucre Deux secteurs communs aux trois groupes sont le tourisme et la canne.

La fin de septembre coïncide avec la publication des finances de grands conglomérats mauriciens. En se basant sur les bilans publiés la semaine écoulée, on note que les recettes sont en progression. Les profits opérations sont en léger repli.

Tenant en compte leurs capitalisations boursières respectives, les trois principaux conglomérats sont IBL Limited, CIEL Limited et ENL Limited. Pour les douze mois se terminant au 30 juin, les revenus de ces opérateurs historiques ont connu une croissance de 10 % par rapport à la précédente période similaire pour atteindre Rs 74,28 milliards. Les profits opérationnels accusent une baisse de 9,3 %, passant à un total de quelque Rs 5,09 milliards.

Suivre la performance des conglomérats sur une base trimestrielle et annuelle permet d’avoir une idée précise sur les secteurs de l’économie mauricienne ayant la plus forte croissance et cerner ces industries qui souffrent par manque de mesures et/ou influences négatives sur le marché mondial. Deux secteurs communs aux trois groupes sont le tourisme et la canne.

Et la canne a eu une incidence négative sur la profitabilité globale, car le prix par tonne de sucre a chuté et poursuit sa route vers le bas. Chez CIEL Limited, la même tendance se met en avant, avec des bénéfices chutant à Rs 104 millions contre Rs 337 millions, il y a un an. ENL Limited fait état d’une baisse de bénéfices après impôts dans le segment de l’agro-industrie, passant à Rs 88,15 millions contre Rs 151,9 millions lors de la précédente année financière.

« L’agro-industrie continuera d’être impactée par les prix exceptionnellement bas de sucre sur le marché mondial », commente ENL Limited. « Le gouvernement a annoncé des mesures de soutien aux producteurs à hauteur de Rs 2,500 par tonne de sucre, se traduisant par un prix d’environ Rs 12,500 par tonne. Ce prix reste inférieur à celui de Rs 17,000 reconnu comme le niveau requis pour assurer la viabilité du secteur sucrier. L’industrie se devra donc de trouver de nouvelles solutions pour assurer sa pérennité. »

Sur le plan touristique, l’embellie devrait se poursuivre sauf incident de parcours. Par exemple, le groupe SUN Limited (CIEL Limited) a repris le chemin de la profitabilité et des dividendes. LUX* Island Resorts Limited (IBL Limited) devrait profiter de ses établissements opérant à plein régime. New Mauritius Hotels (ENL Limited) reprend du muscle financier.

Revenus et profits opérationnels

Groupe  Revenus Bénéfices Actifs
CIEL Limited Rs 22,61 milliards Rs 1,79 milliards Rs 68,88 milliards
ENL Limited Rs 14,61 milliards Rs 959,1 millions Rs 63,57 milliards
IBL Limited Rs 37,07 milliards Rs 2,35 milliards Rs 59,08 milliards
(Source : Bourse de Maurice)