People

Père Laurent Rivet : quand la voix se fait l’écho de l’âme

Père Laurent Rivet

Le père Laurent Rivet est un modèle pour sa génération. Trois années de cheminement ont donné vie à un album : « Lor To Larout ». Ce quatrième opus est le fruit de sa motivation et des différents thèmes qui ont marqué ses années d’études. 

Sa voix est l’écho de son âme et de ceux qui ont croisé sa route lors de son parcours. Pendant ses trois années d’études, le père Laurent Rivet a cumulé des compositions. Ses deux années à Rome et une à Jérusalem lui ont permis de mettre en écrit ce qu’il puisait de ses méditations sur la Bible. « Dans ces moments-là, je pensais à mon pays qui me manquait », confie-t-il.

Sa passion pour la musique se développe au fil des notes. Le père Laurent Rivet a appris la musique en même temps que les mots quand il était jeune. « J’avais des difficultés scolaires et j’ai trouvé dans la musique un moyen de me concentrer », explique-t-il.

Il apprend alors à jouer du piano, puis de la guitare à 10 ans. À 14 ans, il se met à composer. « J’écrivais des textes engagés. Je me souviens encore de ma première chanson sur le fléau de la drogue qui s’intitulait Cocaïne. » C’est au séminaire qu’il décide de composer des chants inspirés de l’évangile et par le père Grégoire. Il a 20 ans et veut toucher les jeunes et passer des messages forts à travers ses morceaux. 

Ce fut le début d’un grand amour. Au fil de ses albums, le père Laurent Rivet a su conquérir le cœur des jeunes et des moins jeunes. Bien que ses inspirations soient les mêmes, sa musique a évolué. À son retour à Maurice, il retrouve sa petite équipe de musiciens, afin de peaufiner son nouvel album. Après de longs mois d’enregistrement et de préparation, l’idée d’un lancement le jour de l’assomption fut une évidence.

Père Laurent Rivet
L’album « Lor To Larout » sera dans les bacs le 15 août. Ce quatrième album est le fruit de trois années d’études.

« Je cherchais une date importante et le 15 août me sembla la date la plus proche et marquante pour lancer mon quatrième album. Un clin d’œil à celle qui s’est mise en route lorsqu’elle a reçu l’appel du Seigneur », raconte-t-il. Lor To Larout raconte son cheminement personnel, mais aussi celui des gens qui l’ont accompagné. « C’est une aventure humaine. Avoir la foi ce n’est pas avoir des réponses toutes faites, mais accepter de vivre des déplacements, de faire route avec quelqu’un. » 

L’album, qui comporte douze titres, ne se cantonne pas à un style musical spécifique, mais fait résonner tour à tour pop rock, séga, reggae et swing. « On y trouve des couleurs musicales qui me sont proches du style Coldplay ou encore U2. » Et bien que ses chants soient essentiellement d’inspirations bibliques, Sel solision est un morceau plus engagé, inspiré des inondations du 30 mars 2013.

« À cette époque, j’étais à la paroisse de Cassis. J’ai constaté que l’action sociale, politique et religieuse ne peut pas changer grand-chose, si elle n’est pas pétrie d’un amour vrai pour le démuni. Le pouvoir sous toutes ses formes risque de corrompre celui qui le possède s’il ne le met pas réellement au service de ceux qui en ont moins », indique-t-il.

Il n’aurait pas pu réaliser cet album sans le soutien du groupe Zezi United. Père Laurent Rivet se fait accompagner par Kersley Pitambar à la base, Ricardo Thelmacq au clavier, Jovani Mariette, Brandon Thiboudois et Pascal Seechurn à la guitare, Joevanie Bienvenu à la trompette, Jean Claude Fanfan au trombone et les choristes Frederik François, Janice Armel et Daniella.

Son album sera en vente dans les différentes paroisses de l’île et en ligne sur les plate-formes habituelles (iTunes, Deezer). Le père Laurent Rivet et Zezi United prendront la route en fin d’année pour des concerts spirituels à travers les paroisses de l’île. En attendant, le prêtre prépare, avec les pères Veder et Grégoire, un concert qui aura lieu le 30 septembre.

Père Laurent Rivet