Actualités

Pénurie artificielle : Yogida Sawmynaden veut un contrôle sur des produits

Visite avec des officiers de la Consumer Unit au Super U de Belle-Rose.

Le manque de denrées et d’articles de première nécessité dans les supermarchés oblige Yogida Sawmynaden à descendre sur le terrain. Dimanche, le ministre du Commerce s’est rendu dans plusieurs supermarchés. Il demande plus de contrôles de la part de la grande distribution face à l’irresponsabilité de certains Mauriciens. 

Yogida Sawmynaden était présent au Winner’s de Forest-Side, au Super U de Belle-Rose, chez Intermart à Bagatelle et dans les entrepôts d’Edendale à Pailles ainsi que la State Trading Corporation (STC), à Port-Louis. Son message aux consommateurs, c’est : n’achetez plus des provisions pour rien afin de ne pas créer de pénurie artificielle. Yogida Sawmynaden souhaite un contrôle pour l’achat de certains produits par les consommateurs. Dans un contexte où gel hydro-alcoolique, farine et riz s’épuisent dans les commerces. 

« N’achetez pas en quantité exagérée des produits de consommation. Car, il n’y a pas de pénurie réelle en vue ». Le ministre poursuit : les produits qui manqueraient sur les étagères n’ont pas été livrés à temps pour plusieurs raisons. 

Gilbert Liu Man Hin, directeur d’Edendale Distributors Ltd, a assuré qu’il y avait un stock plus que suffisant de lait pour un mois et qu’une commande pour les douze prochains mois serait livrée dans les semaines à venir. Compte tenu de la situation, un stock additionnel a été commandé.

Au Super U de Belle-Rose, le ministre a demandé au responsable du magasin d’exercer un contrôle strict sur les « sanitizers » et autres produits de base afin qu’il n’y ait pas d’abus et que chaque personne puisse en bénéficier. Il a fait comprendre qu’une personne possédant les moyens peut venir et tout rafler (le gel). Il a demandé à ce qu’il y ait des règles comme « un tube de gel par personne ». 

Le but de cette tournée était de démontrer que ce sont les consommateurs qui sont à l’origine de la pénurie. Il voulait aussi constater s’il y avait un stock suffisant de produits ou s’il y avait des retentions de stocks.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !