Live News

Pension et boni de fin d’année : la sécurité des seniors au cœur des préoccupations

Si les retraités sont contents de la hausse de la pension, une certaine inquiétude commence à les gagner, d’autant qu’ils toucheront aussi leur boni de fin d’année. Il s’agit d’une coquette somme. Le hic c’est ce que cela les rend encore plus vulnérables, non seulement dans la rue mais aussi chez eux. Certaines personnes malintentionnées pourraient voir en eux des proies faciles. En particulier ceux qui doivent se rendre à la poste pour récupérer leur argent. 

La police, les banques, la Mauritius Post Ltd, entre autres, demandent aux seniors de faire preuve de plus de vigilance. Car maintenant que le montant de leur pension a été revu à la hausse, ils sont des cibles faciles et courent davantage le risque de se faire agresser par des voleurs à l’arrachée qui agissent souvent sous l’emprise de drogues. 

Si les retraités sont nombreux à recevoir leur pension par virement bancaire sur leur compte chaque mois, il y en a encore beaucoup qui continuent à se rendre dans les bureaux de poste pour récupérer leur argent en liquide. Sur une population de 1 265 711 personnes, 212 571, soit 16,8 %, ont droit à la pension de retraite. C’est ce qu’indiquent les derniers chiffres de Statistics Mauritius publiés sur son site Web le jeudi 12 novembre 2019. 

Afin de sensibiliser les personnes âgées sur les risques qu’elles courent en se rendant dans les bureaux de poste, dans les banques ou tout simplement en étant chez elles, la Crime Prevention Unit mène une campagne à travers l’île (voir texte en page 5). Des conseils sur les précautions à prendre en récupérant leur pension leur sont donnés.


Hurrynarain Bunoomally (Welfare and Elderly Persons’ Protection Unit) : «On les encourage à choisir le virement bancaire»

Le commissaire Hurrynarain Bunoomally, de la Welfare and Elderly Persons’ Protection Unit du ministère de la Sécurité sociale, explique qu’il y a de plus en plus de campagnes de sensibilisation à l’intention des personnes âgées. « Ces campagnes ont toujours existé, mais cette année, nous avons multiplié les ateliers », précise-t-il. 

Les campagnes se font régulièrement dans les centres récréatifs, les Elderly Day Care Centres et auprès des Senior Citizens Associations. « Nous expliquons aux personnes âgées comment elles peuvent se protéger des attaques. Nous les informons de leurs droits. Tout cela vise à les aider à rester à l’abri des problèmes, non seulement financiers mais aussi émotionnels », explique le commissaire. 

Les personnes âgées ayant choisi le paiement par virement bancaire ont reçu leur pension de décembre et leur boni de fin d’année directement sur leur compte bancaire le lundi 2 décembre. « Dans le cas de ceux qui se rendent dans les bureaux de poste pour récupérer leur argent, le paiement se fait par ordre alphabétique », précise Hurraynarain Bunoomally. Il conseille à ceux qui reçoivent leur paiement à la poste d’être accompagnés par quelqu’un de confiance. Car les personnes âgées sont plus vulnérables lorsqu’elles sont seules. « C’est pour cette raison nous les encourageons à opter pour le paiement par virement bancaire », conclut -il.

Les montants alloués sont comme suit : 

• 60 à 89 ans -- de Rs 6 210 à Rs 9 000 
• 90 à 99 ans -- de Rs16 210 à Rs 16 710
• Centenaire -- de Rs 21 210 à Rs 21 710 


Calendrier des paiements par ordre alphabétique 

pension
Nom commençant par Date de paiement
A 2 décembre
B 3 décembre
C D E 4 décembre
F G H I 5 décembre
J K L 6 décembre
M 7 décembre
N O P 9 décembre
Q R 10 décembre
S T W X Y Z 11 décembre

En cas de retard, il leur est toujours possible de se rendre dans les bureaux de poste jusqu’au jeudi 19 décembre 2019.


Mesures de sécurité par rapport au boni de fin d’année 

atm

Les campagnes de la Crime Prevention Unit sont axées sur les mesures de sécurité en relation avec l’allocation de la pension et le boni de fin d’année

Selon un préposé de la Crime Prevention Unit (CPU), aux casernes centrales, neuf sessions de campagne de sensibilisation se font actuellement, par semaine, à travers l’île, en cette période festive. « Le thème principal de ses campagnes sont axées sur les mesures de sécurité en relation à l’allocation de la pension et le boni de fin d’année » précise-t-il. 

Par semaine, nous avons trois centre récréatives, où neuf session sont organisées. Notamment ; à Pointe-aux-Piments, au collège Lady Sushil Ramgoolam, à Triolet, à Belle-Mare et au collège Sir James Burty David, à Pointe-aux-Sables ». Aussi il ajoute que, « d’autres divisions, au sein de la force policière, où d’autres campagnes de sensibilisation sont organisées quotidiennement à tra-vers l’île ». Ces programmes sont dirigés afin de sensibiliser les personnes âgées comment proté-ger leur argent. La Crime Prevention Unit (CPU) recommande aux concernés qu’il est favorable d’utiliser la méthode de paiement bancaire. « Á éviter de compter de l’argent en public et de transporter une forte somme d’argent sur soi pour diminuer les risques d’agression. Et pour ceux qui récupèrent leur argent à la poste, de rentrer directement à la maison ensuite » précise-t-il.

L’officier de la CPU recommande aux personnes concernées, « de garder leur carte bancaire dans un lieu secret. Nous avons reçu plusieurs cas venant des personnes âgées, où se sont les proches de la famille qui abusent de leur carte bancaire. C’est la raison pourquoi nous les con-seillons de garder leur carte un lieu secret pour éviter les retraits non-autorisés ».


Feyçal Caunhye, de la Banque de Maurice  

Au niveau des différentes banques durant cette période de fin d’année où beaucoup de transac-tions en liquide sont effectuées des comités sont mis sur pied. Feyçal Caunhye, Chief Communi-cations, International Relations and Communication de la Banque de Maurice soutient que les banques le font de manière interne, et cela vise à augmenter le niveau de sécurité et le bon dérou-lement des opérations.  Au sein des banques, des comités chargés de la sécurité, font de sorte à ce que tous les critères de sécurité soient respectés. Durant les périodes de fin d’année, ces mesures sont mises en pratiques, vu la circulation des sommes d’argent plus élevées que d’habitude.


Jayraj Ittoo, responsable de communication à la Mauritius Post : «Ce n’est pas obligatoire de prendre toute la somme en liquide» 

« Ce n’est pas obligatoire de prendre toute la somme de la pension en liquide ». Propos de Jayraj Ittoo chargé de communication à la Mauritius Post Ltd. Il explique que durant le mois de dé-cembre la sécurité est redoublé à la poste, mais c’est à l’extérieur qu’il y a des risques. Jayraj It-too conseille ainsi aux retraitées d’utiliser les facilités telles que les paiements des factures, ou simplement de transférer leurs argents sur leurs comptes bancaires. Jayraj Ittoo informe aussi que ce n’est pas important de venir uniquement dans la matinée, car les bureaux de poste restent ou-verts jusqu’à 15h15.  Il explique qu’il est ingénieux pour les pensionnés de venir en groupe, ou accompagnées.


Shiva Coothen du Police Press Office : «Evitez d’être seul»

Le Police Press Officer, l’inspecteur Shiva Coothen demande à ce que les personnes âgées se fas-sent accompagnées lorsqu’ils partent à la banque pour des retraits de gros montant. « Evitez d’être seul ». Il affirme que c’est primordial que les vérifications des montants d’argent apres des retraits, que ce soit à la banque ou les bureaux de poste se fassent à l’intérieur et non sur le che-min. « Il faut redoubler la vigilance, et en cas de doute, alertez la police ». Il explique que tout appels de secours ou détresse doivent être effectués sur le 148 ou le 999. L’inspecteur Shiva Coo-then dit recommander l’usage des cartes bancaires au lieu de l’argent liquide, autant que possible. Le responsable de communication des casernes centrales demande aussi à hausser la vigilance, surtout les vieilles personnes qui ont pour habitude de garder leur argent à la maison. Commen-tant la présence policière dans les rues, Shiva Coothen affirme que les patrouilles s’accentueront au fil des jours pendant ces périodes de fête.  « L’usage des Safe City cameras devraient aider la police à mieux gérer la sécurité des citoyens », conclut-il.


Global Rainbow Foundation – Une ligne hotline à la disposition des personnes âgées 

L’association Global Rainbow Foundation accueille les personnes âgées, qui sont en difficultés ou qui souhaitent avoir des renseignements, en cette période de fin d’année. « Cet exercice se fait toute au long de l’année. Même durant la période festive, nous restons à la disposition de nos personnes âgées, d’ailleurs il y a une hotline qui est à leur disposition. Le numéro est le 283 8604 », fait ressortir Ameenah, la directrice de communication de l’association. 


Marcel, 75 ans, violemment agressé pour son argent de pension 

Marcel Julie a été abandonné en sang, en pleine rue, durant la période du paiement de boni de fin d’année, en 2018. Tout juste après avoir récupéré son argent de boni, Marcel avait pris Rs 7000 sur lui, pour faire des achats de fin d’année. C’est alors que deux jeunes de son quartier, soit à Pointe-aux-Piments, l’ont suivi. L’homme de 75 ans a été roué de coups de gourdin, et une fois à terre, ses agresseurs qui étaient au nombre de deux, lui ont vidé les poches. Au total Rs 7,000 avaient été emportées. « Les jeunes n’ont plus de respect pour les vieilles personnes », s’indigne la victime. « Je venais de recevoir ma pension. J’ai pris l’argent pour sortir », relate Marcel. « Monn tann kouma dir ena dimoun pe swiv mwa », dit-il. Il n’a pas le temps de se retourner.

« Monn gagn enn kout dibwa lor mo ledo. Kan monn tombe monn trouve ki zot a dé. Zot mem ki ti pe get mwa. Zot pe donn mwa koud pie kouma boul », raconte le vieil homme. Seul et n’ayant plus toutes ses capacités physiques, les coups pleuvent sur Marcel, qui en a le souffle coupé.


Á 76 ans :  elle regarde deux cambrioleurs à l’œuvre dans sa maison

Á 76 ans, une pensionnaire de Sainte-Croix s’était retrouvée en face de deux cambrioleurs dans sa maison. Alors qu’elle dormait, elle a été surprise par un individu qui a placé un couteau sous sa gorge. Les deux malfrats cherchaient à voler son boni de fin d’année, peu après la réception du boni de fin d’année. « La sam la nwar ek zot ti ena torss », poursuit-elle. Paniquée, elle tente par tous les moyens de crier, afin d’alerter sa fille et ses petits-fils qui dorment juste à côté, mais elle n’y parvient pas. « Monn lite, lite », explique-t-elle. L’un l’a immobilisée alors que l’autre fouillait les meubles. « Zot pe rod kass, bizou ». La retraitée continuant à lutter, les cambrioleurs l’ont menacée. « Ress trankil pa fer tapaz sinon pou touy twa, zot inn dir mwa ». Les cambrioleurs avaient fait main basse sur son argent de pension, ainsi que des bijoux valant Rs 400,000.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !