People

Pecos, l’Engelbert Humperdinck local

Raoul Ng Kwet Yam

Notre crooner national Raoul Ng Kwet Yam, alias Pecos, célèbre ses 68 ans. Remarqué par James Nallah, Pecos fera ses débuts dans la chanson chez les Night Birds.

Quel chemin parcouru par Raoul Ng Kwet Yam depuis qu’il a fait ses premiers pas à China Town où il a vu le jour. Issu d’une  famille  de  huit  enfants, il a eu une enfance tranquille dans ce quartier de Port-Louis. Il se promenait dans les rues de son quartier, particulièrement aux alentours de James Boulette, tout en fredonnant à capella les chansons de son idole, le crooner anglais, Engelbert Humperdinck. En ce faisant, il a attiré l’attention du dénicheur de talents James Nallah, qui habitait à la rue Rémy Ollier, Port-Louis.

James Nallah, qui a tout de suite flairé l’énorme potentiel de Raoul, l’invita à rejoindre son  orchestre les Night Birds qui comptait déjà en son sein des artistes de renom, comme Mario Armel, Cyril Clarisse ou encore Nizam. James Nallah était la cheville ouvrière de ce groupe et les répétitions se déroulaient chez son oncle à Plaine-Verte. Au fil du temps, Raoul Ng Kwet Yam gagne en popularité et on faisait appel à lui pour chanter dans les bals, entre autres. C’est avec beaucoup d’émotion que Raoul se souvient : « Je gagnais Rs 15, ce qui représentait à l’époque une belle somme pour moi qui était chômeur. Je chantais aussi dans les salles de cinéma. »

Sous les encouragements de James Nallah, Raoul Ng Kwet Yam s’inscrit au concours Star Show de la MBC. « Malgré ma timidité, j’ai pris mon courage à deux mains. Après les épreuves éliminatoires, je suis arrivé en demi-finale où j’ai interprété Another Time, Another Place. En finale, j’ai changé de chanson suite à la suggestion de Marie Louise, ma fiancée, qui est aujourd’hui mon épouse. Le risque que j’ai pris a payé, puisque j’ai remporté la compétition et j’ai empoché la coquette somme de Rs 150. Une véritable fortune ! », raconte Raoul.

Le lendemain du concours, il fut sollicité par un quotidien pour une entrevue. Il était invité à de nombreux concerts et se produisait tous les samedis soirs à L’Amicale de Port-Louis. En 1974, le crooner se marie avec Marie Louise. De cette  union  naquirent  trois  enfants, une fille qui est en Australie, et deux garçons qui, comme leur père, sont dans l’univers de la musique. Kenny est chanteur et Jason travaille dans la sonorisation. Raoul Ng Kwet Yam fait fièrement ressortir qu’il est grand-père de quatre petits-enfants. Au niveau professionnel, après avoir travaillé au magasin Triangle Rouge, il fit un bref passage chez Corner House, puis il a atterri de 1979 à 1994 chez Happy World.

Aujourd’hui, à 68 ans, Raoul Ng Kwet Yam a plusieurs passe-temps. Il aime aller au cinéma et ne rate jamais les émissions nostalgiques de Radio Plus. D’ailleurs, il ne manque jamais de répondre à l’appel de Radio Plus quand il  s’agit  de chanter  en  public. La dernière fois qu’il est monté sur scène, c’était à l’occasion de la Fête de la Musique sur  l’esplanade  de   la  municipalité de  Port-Louis. Outre les titres de Engelbert Humperdinck, le crooner mauricien interprète les chansons de Matt  Monro,  Tom  Jones ou encore Nat  King  Cole. 

Raoul Ng Kwet Yam est bien parti pour nous enchanter durant de nombreuses années pour  le  plus  grand  bonheur  de  ses  nombreux  fans. Et qui sait ? Il pourrait sortir un album souvenir…

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective