Live News

« Payons-nous le prix du népotisme et de l’incompétence ? », réagit Transparency Mauritius après la catastrophe du Wakashio

L'opération de nettoyage se poursuit pour dépolluer les lagons affectés par la fuite de fioul du Wakashio. Photo prise à Bambous Virieux ce lundi 10 août

« Rien n’est le fruit du hasard… Payons-nous aujourd’hui le prix du népotisme et de l’incompétence ? », écrit Transparency Mauritius sur sa page Facebook, ce lundi 10 août.

L'ONG anticorruption réagit au naufrage du Wakashio, à Pointe-d’Esny, causant la fuite de mazout dans les lagons de la région.

« D’abord la liste noire, ensuite Saint-Louis et puis, les acquisitions sous le couvert de l’urgence et maintenant, la marée noire… Est-ce que nous vivons dans une bulle qui nous fait croire que nous sommes dans un monde sophistiqué et parfait, contrairement à nos voisins du continent, que souvent nous regardons de haut ? Nous affirmons avoir toutes les lois. Nous signons toutes les conventions, sans toutefois toujours les ratifier. Avant les batailles, nous affirmons que nous sommes prêts à répondre à toutes les éventualités. Mais à peine une escarmouche [se produit-elle], que nous disons que nous n’avons pas les moyens de répondre. [Cela fait] des années que l’audit national évoque des gaspillages de ressources, des abus et nous ne faisons rien. Nous savions depuis une année au moins que nous risquions d’être inclus sur la liste grise de la GAFI, nous ne nous sommes pas dépêchés d’agir ou alors, l’action était cosmétique. Nous savions que le Wakashio représentait un danger avec ses centaines de tonnes d’hydrocarbures. Nous avons attendu.
L’exécutif doit être proactif et opératif, non contemplatif. La bulle est sans doute en train de s’éclater plus tôt que prévu. Et nous serons loin d’être prêts… », peut-on lire sur sa page Facebook.

Le vraquier panaméen, qui mesure environ 300 mètres de long sur 50 mètres de large appartient à la société Nagashiki Shipping Co. Ltd. Il transportait entre autres, des marchandises et 3 900 tonnes métriques d’huile lourde.

Selon les autorités, à ce jour, l’huile lourde qui se trouvait dans le conteneur endommagé du vraquier a déjà été pompée.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !