People

Paul Olsen, Opera Mauritius : «Je fais pousser mes premiers légumes et je construis des meubles»

Paul Olsen

Qui suis-je ?
«  Paul Olsen, 70 ans, retraité. Je travaille bénévolement pour Opera Mauritius. Auparavant créateur d’entreprises dans le domaine de l’électronique professionnelle et des télécoms dont la Ste Malgache de Mobiles, Parabole Océan Indien, Otayo, etc. J’ai quitté toutes ces entreprises commerciales afin de me consacrer aux arts et j’en suis très heureux. »

Mon plus grand amour
« La femme de ma vie. Elle se reconnaîtra !  »

Mes forces
« Optimiste et idéaliste, j’arrive à trouver des opportunités, même dans des situations difficiles et des voies à priori fermées. »

Mes faiblesses
« Je ne sais pas dire non et je suis trop crédule. »

Mes accomplissements
« Faire pousser mes premiers légumes, construire des meubles, aménager ma maison. »

Mes passions
« La lecture, la musique, les nouvelles technologies, l’étude des neurosciences. Si on garde un intérêt pour le monde qui nous entoure et qu’on reste proche des jeunes, c’est le meilleur antidote au vieillissement. Il y a 20 ans, les scientifiques disaient que nous perdions régulièrement des neurones et que nos capacités intellectuelles allaient en diminuant, inexorablement. Aujourd’hui, ils sont d’avis que si on a sans cesse de nouveaux challenges et qu’on garde l’esprit ouvert, nos capacités intellectuelles augmentent. »

Je vous dévoile tout... Plutôt…

Jugnauth ou Ramgoolam ?
« Je pense qu’il est temps de voir des jeunes prendre le pouvoir et l’heure des femmes est largement arrivée. »

Poisson salé ou mines frites ?
« Poisson salé, avec riz et lentilles noires, un de mes plats préférés. »

Costard-cravate ou short et basket ?
« Costard quand cela s’impose, mais je préfère généralement un habillement plus relax. »

Casanier ou fêtard ?
« Définitivement casanier. Je me plais dans la solitude, je ne reste pas longtemps dans une fête et généralement je suis le premier à partir. »

Bollywood ou Hollywood ?
« Pour Hollywood, j’aime les films de science-fiction, pour Bollywood, j’ai un faible pour les grands classiques en noir et blanc des années 50 et les grands films d’aujourd’hui »

Pavarotti ou Bob Marley ?
« Pavarotti me parle, c’est le monde dans lequel je vis que Bob Marley me transporte ailleurs. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !