Politique

Paul Bérenger : «Vishnu Lutchmeenaraidoo n’aura pas un avenir en or»

La démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo a été abordée longuement par le leader du MMM, Paul Bérenger, lors de la conférence de presse du MMM à ébène, samedi matin.

« Vishnu Lutchmeenaraidoo n’aura pas un avenir en or », a fait ressortir Paul Bérenger sur un ton ironique. Il a qualifié de « véritable catastrophe » les quatre dernières années que celui-ci a passées aux ministères des Finances et des Affaires étrangères. Paul Bérenger a même fait ressortir qu’il aurait réclamé la révocation de l’ex-député et ministre lors de la visite du président malgache Andry Rajoelina dans le pays pour les célébrations de la fête nationale. Mais en vain. 

Quant au calendrier des élections générales, Paul Bérenger juge que la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo ne changera en rien la donne. « Je ne crois pas qu’il y aura une élection partielle au no 7. Nous allons tout droit vers les élections générales. Le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, a été fidèle à lui-même, en accordant un temps de réflexion à Vishnu Lutchmeenaraidoo », a fait remarquer Paul Bérenger.

Le leader du MMM a ensuite abordé le projet de port de pêche. « C’est bien que le projet a été abandonné. Mais, il paraît que la Mauritius Ports Authority (MPA) ira de l’avant avec un projet de port de pêche classique. Nous espérons que toutes les études de faisabilité ont été entreprises. Le MMM suivra cela de près,  comme c’est le cas pour le Metro Express », promet Paul Bérenger. 

« Aucun rapprochement avec le MSM »

Paul Bérenger a tenu à faire taire les rumeurs autour d’éventuelles négociations entre le MMM et le MSM. « Il y a eu beaucoup de rumeurs concernant un rapprochement entre le MMM et le MSM. Mais, il n’y a et il n’y aura aucun contact, rapprochement ou discussion, ni à Londres ni à Maurice, encore moins sur la lune », a précisé le leader du MMM. Avant de lancer que le gouvernement était « à bout de souffle ». 

Rentrée parlementaire et Chagos

Le leader du MMM s’est aussi réjoui des questions des députés de son parti prévues pour la rentrée parlementaire de ce mardi. Il a toutefois déploré l’absence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, au Conseil des ministres vendredi dernier.

Paul Bérenger n’est pas resté insensible au dossier Chagos. « Cela fait un mois depuis l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur le dossier Chagos. Après cela, il est tout à fait normal que le Premier ministre mauricien rencontre la Première ministre britannique, Theresa May. Me pa nek zoin otour enn tas dite. Il parait que le gouvernement aura recours à l’assemblée générale des Nations unies. Mais, on doit préparer d’autres initiatives », propose-t-il.