Politique

Paul Bérenger : «L’arrestation des 13 manifestants à Saint-Paul est scandaleuse»

Paul Bérenger

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, à l’hôtel Hennessy Park à Ébène, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) a souligné que l’Immigration Amendment Bill était un texte très important, car il concernait la liberté de mouvement des gens. 

Selon lui, l’intervention de Pravind Jugnauth, en introduisant ce projet de loi à l’Assemblée nationale mardi dernier, était faible. Ce texte exige que, dorénavant, quelqu’un(e) ayant épousé un(e) Mauricien(ne) doit  réclamer un permis de travail, même si on détient un permis de résidence. « La Deportation Act doit être amendée. Le Premier ministre aurait dû lire l’article lié au Prohibited Migrant avant de présenter un tel amendement », a-t-il affirmé.

Le leader du MMM dit trouver scandaleuse l’arrestation de 13 personnes, dont deux membres du Parti Travailliste, Cader Sayed Hossen et Patrick Assirvaden,  à Saint-Paul, Phœnix, jeudi dernier, à la suite d’une manifestation. « Les habitants de la région qui protestaient ne reçoivent pas de l’eau courante et sont incommodés par une odeur nauséabonde émanant d’un tuyaux défectueux du réseau de tout-à-l’égout. C’est l’échec total de la Central Water Authority et de la Wastewater Management Authority. Le ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, responsable de ces deux organismes, doit démissionner et partir », a-t-il dit. Le leader du MMM a souligné que le pays connaît actuellement un climat de répression, marqué par de nombreux transferts au sein de la force policière. « Selon nos renseignements, c’est un simple surintendant de police proche du clan Jugnauth qui est à la tête des services de renseignements. C’est aussi révoltant qu’un autre proche des Jugnauth soit à la tête du Passport and Immigration Office. Heureusement que les élections ne sont pas loin », a-t-il ajouté.

Paul Bérenger a aussi condamné ce qu’il qualifie de  manque du respect envers les Rodriguais. « Maurice a, du jour au lendemain, interdit l’importation des limons de Rodrigues, sans les consulter. Il aurait fallu consulter l’Assemblée régionale de Rodrigues avant de prendre de telles décisions », a-t-il soutenu.

Le leader des mauves a sévèrement critiqué le ministre des Services financiers qui, selon lui, « a fait croire que tout est correct quand c’est faux. » « Maurice allait être placé sur la liste noire de l’Union européenne suite au dernier budget. Le Premier ministre a dû s’engager à rectifier les failles avant le 31 décembre 2019 », a-t-il conclu.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more