Politique

Paul Bérenger : «Grand danger de nivellement par le bas»

Paul Bérenger

Paul Bérenger, leader du Mouvement militant mauricien (MMM), a axé sa conférence de presse hebdomadaire sur la mesure gouvernementale visant à rendre les études supérieures gratuites. Il a fait ressortir que l’origine de cette mesure, « annoncée en catastrophe », se trouvait être l’affaire MedPoint.

« Il n’y a pas eu de planification, ou encore des consultations de la part du gouvernement. Dans le passé, il y a eu deux cas similaires : l’éducation gratuite à la veille des élections générales de 1976 et la gratuité du transport aux étudiants, et aux personnes du troisième âge. C’est ce qui a entraîné des millions et des millions de roupies de gaspillage. Rien n’est gratuit ! Nous sommes pour l’éducation gratuite, mais nous condamnons le contexte. Il y a des questions qui demeurent sans réponses. Il y a un grand danger du nivellement par le bas », a fait ressortir Paul Bérenger en conférence de presse.

Ce dernier s’est ensuite interrogé sur l’impact de cette mesure. « Maurice fait face à un gros problème de gradués chômeurs. Depuis ces dernières années, le pays a été exposé comme étant un Knowledge hub. Mais la mesure visant à rendre gratuit l’enseignement supérieur a-t-elle été annoncée en consultation avec les partenaires internationaux ? » s’est interrogé Paul Bérenger. Le député de la circonscription no 19 (Stanley/Rose-Hill) a, par la suite, indiqué que le comité Ad Hoc (Ndlr : institué lundi pour se pencher sur la gratuité des frais du tertiaire) du MMM « a bien travaillé ».

Le leader du MMM a aussi commenté la position de l’Independant Commission against Corruption (Icac), par rapport à la présentation des submissions dans l’affaire MedPoint, qui sera entendu en appel, le mardi 15 janvier, au Privy Council. « C’est honteux. Peu importe ce qui se produira au Privy council de mardi, le fil des événements dans  l’affaire MedPoint a déjà condamné Pravind Jugnauth », a soutenu le leader des mauves.

Carburant

Il a aussi commenté la baisse du prix des carburants. Pour rappel, c’est vendredi que cette mesure a été annoncée. Paul Bérenger est d’avis que c’est une mesure qui aurait dû être prise bien avant. « La réduction du prix des carburants est insuffisante », a-t-il dit. Le leader du MMM a ensuite dénoncé la « hausse en catimini des prélèvements pour financer les subsides » sur le riz, la farine et le gaz ménager.

Commission de pourvoi en grâce

La Commission de pourvoi en grâce a également été pris pour cible lors de la conférence de presse du MMM. Paul Bérenger a commenté les 15 ans de rémission accordés à l’assassin Ravindranath Bappoo, qui sera relâché vers 2022, et la libération du récidiviste Christopher Perrine dans le courant de l’année dernière. « Se enn move sinial ki pe anvoye ! Nous demandons au président de la commission de pourvoi en grâce, sir Victor Glover, de se retirer », a exhorté Paul Bérenger.

Agalega

La situation à Agalega a finalement été abordée. « La situation est malsaine et il y a une inquiétude par manque d’informations. Les autorités doivent informer. Nous avons l’impression que les bâtiments en construction ne sont pas destinés aux Agaléens, mais à des VIP. Le gouvernement doit informer non seulement les Agaléens, mais également la population mauricienne, des développements en cours à Agalega », a-t-il lancé pour clore cette rencontre avec la presse.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !