Législatives 2019

Paul Bérenger : «Ces élections ne sont pas démocratiques, justes et libres»

«Ces présentes élections ne sont pas démocratiques, justes et libres». C'est ce qu'a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, lors d'un congrès nocturne à l'avenue Hughin, Rose-Hill, ce mardi soir, 22 octobre.

«C'est le Money Politics que priment les deux alliances de l'autre côté. Alors que le MMM dispose à peine de finances, les deux blocs inondent la campagne électorale d'argent. Lors du Nomination Day, on a déjà une idée de l'envergure des fonds qu'elles vont investir ces prochains jours», a averti le leader des mauves.

Paul Bérenger a fustigé la remarque faite par le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth, à l'effet que l’amendement portant sur l'appartenance ethnique des candidats est resté obligatoire à cause de l’opposition. 

«Nous lui avons demandé de venir avec un mini-amendement pour que cette clause d’appartenance ethnique ne soit plus appliquée. Mais, il a toujours refusé. C'est faux de dire que l'opposition était contre. Mais on n’était pas d'accord avec les réformes électorales bancales qu'il a présentées», a soutenu Paul Bérenger.

«Après 50 ans d'existence, le MMM connaît une seconde jeunesse, surtout avec le départ de certains membres qui ont préféré aller voir ailleurs, avides de pouvoirs», a souligné pour sa part Deven Nagalingum, candidat du MMM et colistier de Paul Bérenger au no 19 (Stanley/Rose-Hill). Il a lancé un appel au peuple «de faire confiance au MMM qui brille par son intégrité, son honnêteté et ses vraies valeurs».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !