Magazine

Patrimoine : ces infrastructures publiques oubliées par le GM

Tout autour du pays, des infrastructures publiques tombent en décrépitude. Faute d’entretien, faute d’intérêt, ceux-ci se trouvent aujourd’hui dans un état lamentable. Même si certaines structures sont complètement oubliées, il n’en demeure pas moins qu’elles ont une valeur historique.

Comme le montrent ces photos, la priorité de l’État est ailleurs. Dans un pays où toute l’attention est concentrée sur le développement, le passé n’a que peu de place pour exister.

Avec un peu d’imagination et un minimum d’investissements, un bon nombre de ces bâtiments aurait pourtant pu avoir une seconde vie.

Le moulin à poudre, situé à Pamplemousses, par exemple, est le seul édifice de ce genre dans une ex-colonie française. Bien que le bâtiment initial ait été détruit, un nouvel édifice y a vu le jour en 1864 et 1865 pour servir d’hôpital aux lépreux, avant de devenir un orphelinat. Aujourd’hui, ce bâtiment à très forte valeur historique ne sert plus à rien, alors que sa richesse historique aurait pu être mieux exploitée.

Le bâtiment historique qui a servi de décor pour l’école Dr Onesiphe Beaugeard est, pour sa part, à l’abandon depuis 2006. L’édifice avait pu être sauvé in-extremis d’une démolition totale par des amoureux du patrimoine. Depuis plus de 12 ans, le lieu est dans l’état que ceux qui avaient démarré la démolition l’ont laissé, c’est-à-dire sans toit, ni portes, ni fenêtres.

Il en va ainsi de plusieurs dizaines de bâtiments et d’infrastructures appartenant à l’État. Autant de richesses culturelles qui n’ont plus leur place dans l’île Maurice d’aujourd’hui.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !