Live News

Patrick Assirvaden au ministre Padayachy : «Vous vendez du rêve aux Mauriciens»

Le député du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden, commentant le discours-budget 20221-2022 au parlement le vendredi 18 juin, a déclaré que les mesures prises pour la réouverture des frontières du pays sont très jolies mais aucune mention n'est faite quant à l'avenir d’Air Mauritius. 

Après avoir questionné le rôle de la Mauritius Investment Corporation (MIC), l'orateur a fait une analyse de la dette publique et a évoqué la "downgrading" de Maurice par Moody’s. Pour lui, la transparence n’est pas de mise. Puis, il a parlé longuement de l’affaire Betamax qui s'abat sur la population mauricienne. Sur un ton  sarcastique, il a déclaré que la vente du Sun Trust serait une des solutions pour trouver l'argent nécessaire pour payer les dommages dus à Betamax. Ce sarcasme a provoqué un brouhaha dans l’hémicycle.
 
Patrick Assirvaden a commenté des mesures budgétaires favorisant la création d’une industrie verte qui sera un nouveau pôle de croissance comme le souhaite le gouvernement. « Certains qualifient ces propositions comme magiques et magnifiques. Mais pour nous, elles sont recyclées d’années en années », a-t-il soutenu. Certaines propositions annoncées par le ministre des Finances dans son budget, ne sont pas, selon lui, des mesures concrètes puisqu'elles n'y figurent que pour berner les gens. Le ministre des Finances joue sa crédibilité avec ce nouveau budget. 
 
Par rapport à l’objectif du gouvernement d’atteindre 60 % des énergies renouvelables, Patrick Assirvaden a soutenu que jusqu’à présent ce ne sont que des mirages qui sont vendus à la population. « Pendant six ans qu’est-ce que vous avez fait et réalisé jusqu’à présent. On a régressé. Par rapport à l’élimination totale du charbon, il y a un manque d’ambition du gouvernement. Ce dernier va-t-il résilier les contrats donnés aux gros IPPS ou va-t-il les renégocier à nouveau ? », s’interroge-t-il. 
 
Patrick Assirvaden estime que dans le budget 2021-2022, le gouvernement a énoncé beaucoup d’ambitions, cependant ses propositions sont timides. Sur une note d’humour, il a indiqué au ministre des Finances qu’il est émerveillé par le nombre d’endroits qui bénéficieront des mesures budgétaires. Mais il s’étonne que le ministre ne parle pas des autres endroits comme Vacoas, La Caverne et ailleurs où vivent aussi des Mauriciens. « C’est honteux que les autres endroits aient été exclus de votre liste », dit-il.

L'orateur conclut en disant qu'après  cette deuxième vague de la pandémie, ce budget ne répond pas aux attentes les attentes de la nation.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !