Live News

Passeur de drogue à Maurice : 82 plants de cannabis retrouvés chez son père en Écosse

Max Wenden La ferme où les pompiers ont découvert les attirails.

Max Wenden, 74 ans, le père d’un passeur de drogue, épinglé par l’ADSU et les douaniers de l’aéroport de Plaisance en 2016, a été arrêté par la police écossaise.

La semaine dernière, après un incendie dans une ferme appartenant à la famille Wenden, des sapeurs-pompiers ont découvert 82 plants de cannabis sur les lieux du sinistre, dans la région de Lanarkshire Farm. La drogue est estimée à 82,000 livres sterling, soit Rs 3,2 millions. Plusieurs journaux de la Grande-Bretagne ont fait état de cette affaire. La justice a accordé la liberté conditionnelle à Max Wenden, en attendant que l’enquête soit bouclée.

Max Wenden.
Max Wenden.

Ce sont les sapeurs-pompiers qui ont fait la découverte de cette drogue au cours de leur intervention pour circonscrire l’incendie, dans la journée du mercredi 23 janvier. Une perquisition dans le garage du suspect a aussi permis à la police de découvrir des éléments, qui privilégient que cette partie de la maison était également utilisée pour la culture de cannabis. Tout un attirail, notamment un système de luminosité et de chauffage, pour permettre une bonne culture du cannabis, a été découvert. Lundi dernier, cet homme de 74 ans a été traduit devant la Hamilton Sheriff Court, où il a plaidé coupable pour délit de drogue. Face aux enquêteurs, Max Wenden avait expliqué qu’il était rémunéré pour s’occuper et favoriser la culture de cannabis à son domicile. « Cet argent m’a aidé à subvenir à mes besoins et à nourrir mes 20 chiens », a laissé entendre Max Wenden.

Le fils, John Wenden, incarcéré depuis 2016 à Maurice.
Le fils, John Wenden, incarcéré depuis 2016 à Maurice.

Les sapeurs-pompiers avaient repéré les 82 plants entassés dans un pot de terre dans la maison. Lors de sa comparution devant la Hamilton Sheriff Court, la poursuite a révélé que John Wenden, 44 ans, le fils du prévenu a été condamné à l’île Maurice pour importation de drogue. La défense a expliqué que Max Wenden aurait donné la permission à une tierce personne d’utiliser sa propriété, mais ne s’est jamais intéressé aux activités de l’individu. Le président de la cour de justice a alors demandé à la police de boucler son enquête dans un délai d’un mois. Au mois de mars, le jugement devrait être rendu dans cette affaire.

Dans sa défense, Max Wenden a soutenu que sa famille poursuit toujours les démarches pour faire libérer John Wenden de la prison mauricienne. Un résumé de l’affaire sur l’importation de 115 boulettes de haschich dans son estomac, le 11 juin 2016, a été lu devant le tribunal le Hamilton Sheriff Court. Les boulettes contenaient au total 629 grammes de haschich, dont la valeur marchande est estimée à Rs 1,8 M. Ce n’est que trois jours plus tard, soit le 14 juin, qu’une équipe de l’ADSU avait appréhendé John Wenden dans une clinique privée dans l’Ouest du pays.

Des détails sur les circonstances ayant facilité le passage à l’aéroport de Plaisance de John Wenden, sans se faire épingler, ont aussi été évoqués. Il a été affirmé que John Wenden était arrivé en provenance de France et qu’il est marié à une Mauricienne. Il avait été arrêté au moment où il avait envisagé, avec l’aide médicale, de restituer de son estomac les boulettes de drogue. Lors d’une perquisition dans un appartement qu’il occupait, environ 5,000 livres sterling (soit une somme de Rs 200,000) avaient été découvertes, tout comme des laxatifs et quatre téléphones cellulaires.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyer-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more