Actualités

Passerelles : de nouvelles formes d’insécurité font leur apparition

Passerelles

Les passerelles et les passages souterrains ont été aménagés dans plusieurs endroits du pays par mesure de sécurité. Les autorités les ont aménagés dans le but de permettre aux piétons de traverser la route sans danger.

Même si le problème d’accidents des piétons semble avoir été résolu, les passages aériens ou souterrains sont de moins en moins utilisés. Et pour cause, ce sont des endroits dangereux, selon certains témoignages.

Plusieurs de ces passages sont devenus les repères de drogués ou d’alcooliques. Sur place, on peut trouver des objets tels que des bouteilles vides de boissons alcoolisées, des mégots ou des seringues.

Dana Naïdoo, habitante de Phoenix, utilise la passerelle de Pont Fer. Mais elle prend toujours des précautions. « Je ne traverserai jamais cette passerelle seule. Un soir, une femme et un homme ont été victimes de vol avec violence. Un gardien aurait dû être présent pour la sécurité de tous », dit-elle.

Selon le témoignage d’une autre femme, Azemia Françine, une de ses amies aurait vécu une expérience traumatisante lorsqu’elle a rencontré un pervers à la passerelle de Wooton, qui aurait baissé son pantalon en voyant la femme.

C’est donc la peur au ventre que certains habitants empruntent les passerelles, où ils peuvent se faire agresser et voler.

La passerelle de Midlands qui se trouve dans un quartier résidentiel, est moins à risque. Selon Abdool Wahab, un habitant de la localité, la passerelle est régulièrement utilisée par les habitants de la région. Il dit l’emprunter en toute sécurité. Cela, en dépit de certaines rumeurs qui  affirment que la passerelle serait fréquentée par des individus louches.

D’une manière générale, nul ne se sent à l’abri pour emprunter les passerelles disséminées à travers le pays. Les femmes en particulier, ne s’y aventurent pas de jour comme de nuit.