Actualités

Passeport biométrique  : Maurice veut combattre la fraude et la contrefaçon 

Passeport biométrique  : Maurice veut combattre la fraude et la contrefaçon 

Le gouvernement a invité des soumissionnaires locaux et internationaux qualifiés à fournir des services-conseils pour la mise en œuvre du passeport biométrique. Les passeports mauriciens au format actuel ont été émis pour la première fois en 2005, lorsque le système de personnalisation des passeports a été institué. Les passeports mauriciens sont lisibles et conformes à l’International Civil Aviation Organisation (ICAO) Doc 9303.

Le gouvernement souhaite offrir à la prochaine génération de passeports biométriques de fonctionnalités de sécurité améliorées pour prévenir la fraude et la falsification. Le passeport avec sa puce électronique stockera les informations personnelles du détenteur. Il pourra également contenir des informations biométriques sur la personne : dont des informations relatives au visage, à l’iris ou aux empreintes digitales.

Des Solutions efficaces

Les informations biométriques contenues dans la puce du passeport permettront de vérifier l’identité du récipiendaire et vont lier de façon définitive un porteur à son passeport. Le gouvernement mauricien souhaite faire appel aux services d’un consultant. Il devra concevoir et développer les spécifications du passeport biométrique, ainsi que les systèmes et processus associés.

Le consultant devra recommander les solutions technologiques les plus efficaces et les plus conviviales, ainsi que les technologies biométriques à mettre en œuvre, notamment les empreintes digitales, la reconnaissance faciale et la reconnaissance de l’iris à court et à long termes. Il devra aussi examiner la configuration actuelle du Passport and Immigration Office et recommander des dotations en matériels et en ressources humaines pour cette nouvelle configuration.