Live News

Pas de changement de statut pour Raj Dayal

Raj Dayal

Alors que Raj Dayal espère récupérer son fauteuil de ministre de l’Environnement, tel n’est pas l’intention au sein du gouvernement.
Raj Dayal a été plutôt remuant depuis vendredi dernier, alors qu’il a juré un affidavit en Cour suprême, indiquant que « ma démission en tant que ministre de l’Environnement, du développement durable et de la gestion des désastres et des plages n’avait pas sa raison d’être ». Le ministre avait démissionné de son poste le 23 mars 2016 dans le sillage de l’affaire « Bal kouler » à la demande de Sir Anerood Jugnauth, alors Premier ministre.

Lundi, le député de Flacq/ Bon Accueil en a rajouté une couche. Interrogé à sa sortie de la réunion parlementaire de la majorité, tenuee au bâtiment du trésor, Port-Louis, sous la présidence du Premier ministre Pravind Jugnauth, Raj Dayal devait déclarer à la presse qu’il est « en mode réflexion » concernant son avenir politique.

Pour Raj Dayal, sa démission forcée était injustifiée. Il veut retrouver son poste qui selon lui le revient de droit. Un avis qui n’est pas partagé au plus haut niveau du gouvernement. On y affirme que Raj Dayal « ne montre aucun signe qu’il y a quoi que ce soit ». Dans la réunion de la régionale MSM au No 9, qui a eu lieu cette semaine, « il a flatté le Premier ministre et participe activement dans la campagne de mobilisation pour le meeting du 1er mai ». Reste que Raj Dayal est quand même suivi de près. L’état-major du parti reste en contact permanent avec le député.

  • Made for more