Live News

Partielle au numéro 7 : «Zot kone ki rakle zot pou gaynie dan eleksyon» dit Navin Ramgoolam

Le leader des rouges, Navin Ramgoolam, était aux côtés du candidat travailliste, Anil Bachoo, venu déposer sa candidature, ce samedi 17 août, au Simadree Virahsawmy State Secondary School à Rivière-du-Rempart, pour le «Nomination Day». Cela, dans le cadre de l’élection partielle au numéro 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) qui devrait avoir lieu le 13 novembre prochain.

«Zot kone ki rakle zot pou gaynie dan eleksyon», a souligné ce dernier qui faisait référence à l’alliance MSM/ML qui a également aligné un candidat pour cette élection partielle. Il s’agit de Vikash Nuckcheddy, membre du conseil d’administration de la Tertiary Education Commission (TEC).

Dans une déclaration aux journalistes, Navin Ramgoolam a affirmé que «Pravind Jugnauth a fait des dépenses qu’il ne faut pas faire et que les Mauriciens sont tous d’avis que c’est un gaspillage d’argent public que de faire une partielle juste avant la dissolution du Parlement».

«Nous ne savons même pas si le candidat élu entrera au Parlement», a expliqué Navin Ramgoolam. Il a aussi déclaré que si la partielle devait avoir lieu, «ce sera une occasion pour le public de sanctionner Sir Anerood Jugnauth, Pravind Jugnauth et le MSM».

Navin Ramgoolam a mis en avant plusieurs raisons pour justifier ses propos. Notamment selon le leader du Parti travailliste en raison du «mensonge sur le miracle économique» et pour la «trahison de Sir Anerood Jugnauth qui a trahi le vote sacré des électeurs en laissant la place de Premier ministre à son fils sans passer par des élections».

« Zordi p met ene kandida pa kone kot sorti. Pou sove la parski zot kone ki rakle zot pou gayinie dan eleksyon», a insisté le leader des rouges devant la presse.

De son côté, le candidat du PTr dans cette élection de Piton/Rivière-du-Rempart, Anil Bachoo, a indiqué qu’il est «confiant». Il a dit pour conclure que «tout le soutien reçu» ne lui est pas destiné mais plutôt «pour le Parti travailliste».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor