Actualités

Partenaire de confiance : Huawei bien ancrée à Maurice

huawei

Le projet Safe City avec ses 16 milliards de roupies d’investissements sur 20 ans. Des investissements conséquents sur la question de marketing et une part de marché de 16,7 % sur les 1,6 million de portables vendus. Huawei est bel et bien partie pour rester à Maurice . Du moins pour l’instant.

Au sein du gouvernement, on ne veut pas se prononcer sur la décision de Google d’enlever la licence Android  à la firme chinoise.

Au sein de la majorité gouvernementale, on reconnaît les problèmes autour de la firme chinoise. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, et les allégations d’espionnage entourant Huawei. Sauf qu’à ce stade, on ne souhaite pas prendre position. Les membres du gouvernement interrogés nous renvoient à la réponse au Parlement du Premier ministre, Pravind Jugnauth, le 26 mars 2019. Ils sont toutefois convaincus qu’il y aura de nouvelles questions parlementaires sur Huawei.

Le Premier ministre avait, en septembre 2018, soutenu que « l’expertise de Huawei nous prouve que la compagnie est un partenaire de confiance pour Maurice » tout en espérant qu’elle puisse avoir une plus grande présence à Maurice. C’était lors d’un sommet pour promouvoir la coopération Afrique-Chine.

Pravind Jugnauth s’était ensuite prononcé, au Parlement, le 26 mars 2019 sur les allégations contre Huawei. « L’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France ont affirmé qu’ils n’allaient pas exclure Huawei de leurs pays. Un gouvernement a banni la firme chinoise, car ils sont en guerre, une guerre commerciale. Le député (Ndlr : Osman Mahomed) veut que nous montrions de l’inquiétude ? Donnez-moi des raisons de m’inquiéter et j’agirai en conséquence »  avait lancé Pravind Jugnauth à une question du député rouge.

Un exercice de marketing payant

Huawei n’a pas seulement joué la carte commerciale au niveau du marketing, elle joue aussi la carte politique. La firme chinoise a été un partenaire officieux du gouvernement depuis plusieurs années. Même s’il n’y a pas d’accord formel avec le gouvernement mauricien, elle a été un proche collaborateur.

Nos sources évoquent bon nombre de dons d’équipements lors des fonctions ministérielles. Le dernier exemple en date, la fonction du Premier ministre pour célébrer les deux ans de la Citizen Support Unit à Quartier-Militaire le mercredi 15 mai.

Lors de cet événement Huawei avait fait un don d’équipements ainsi qu’un prix. Selon nos sources, les ministères et les institutions n’auraient jamais refusé les dons de Huawei, Cette compagnie est également un partenaire de principe avec l’Université de Maurice (Seeds For Future). Cet accord permet à plusieurs étudiants de se rendre en Chine pour parfaire leurs connaissances en matière de technologie dernier cri.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income