Actualités

Parlement : l’auto-but d’Arvin Boolell

Arvin Boolell voulait mettre la pression à Ivan Collendavelloo. Le député du Parti travailliste (PTr) souhait savoir la raison derrière l’annulation d’un contrat de tout-à-l’égout en 2015. Un chantier qui, depuis, est resté tel quel et cause d’énormes inconvénients aux habitants de la circonscription (Belle-Rose/Quatre-Bornes). 

Sauf que cette question du député a fait plus de tort à son propre parti. Le ministre des Services publics ne s’est pas laissé faire. Il a fait l’historique du contrat alloué en 2009 par l’ancien gouvernement. Un contrat de Rs 2,85 milliards à un consortium pour des travaux de tout-à-l’égout dans les hautes Plaines-Wilhems. Travaux qui, selon Ivan Collendavelloo, ont subi des surcoûts faramineux. De Rs 2,85 milliards, les coûts sont passés à Rs 3,94 milliards. 

La raison est que, selon le contractant, ces travaux étaient plus conséquents, passant d’un chantier de 102 km de tuyaux à 142 km de tuyaux. En 2012, sans avoir de financial clearance, la Wastewater Management Authority (WMA) a approuvé la hausse des coûts et le délai pour achever les travaux a été étendu. Le bureau de l’Audit et le ministère des Finances d’alors avaient tiré la sonnette d’alarme. 

Selon Ivan Collendavelloo, le ministère des Finances avait demandé à celui des Services publics de fournir un plan détaillé car il y avait trop de surcoûts. Le directeur de l’Audit avait, lui, parlé de « gross negligence » de la part de la WMA et du ministère de tutelle. « Le contractant avait même commencé à raccorder des foyers à un système de tout-à-l’égout qui n’existait pas. Les surcoûts représentent 40 % du coût initial du projet, ce qui est illégal, selon la Public Procurement Act », a ajouté Ivan Collendaveloo, précisant que c’est le précédent gouvernement PTr-PMSD qui est à l’origine de cette catastrophe. 

Selon le ministre des Services publics, les travaux devraient bientôt recommencer. La WMA réalisera le projet par phases. L’autorité mène une étude pour s’assurer que les coûts soient raisonnables et pour éviter le même scénario.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !