Actualités

Paris sur les courses hippiques : il conteste le refus d’un permis pour opérer au Champ-de-Mars

Le bookmaker dit avoir vu sa demande refusée le 19 septembre 2019.

Un bookmaker au chômage a logé une demande de révision judiciaire en Cour suprême. Il conteste la décision de l’instance régulatrice de lui refuser un permis pour opérer au Champ-de-Mars. La Gambling Regulatory Authority (GRA) avance que c’est l’intéressé qui a refusé une offre en ce sens et qui est maintenant expiré.

Un retour au Champ-de-Mars en tant que bookmaker, lui a été refusé, le 19 septembre 2019. Cet habitant de Roches-Brunes déclare être au chômage depuis août 2019. Il dit encourir des pertes de revenu de Rs 300 000 mensuellement alors que toute sa famille compte sur lui. Il a logé une motion en Cour suprême. Cela, afin de revoir la décision de la GRA de lui refuser un permis pour prendre des paris au Champ-de-Mars. 

La motion a été appelée, le lundi 20 janvier 2020, devant le chef juge de la Cour suprême, Eddy Balancy. Le plaignant est représenté par Me Jacques Panglose et l’avoué Pazhany Rangasamy. La GRA a, par l’entremise de Me Saya Ragavoodoo, avouée, présenté un contre-affidavit juré par Nevin Seengh, Legal Affairs Officer, à la GRA. Ce dernier affirme que le permis détenu par le plaignant a expiré depuis le 15 août 2019. La GRA avance que le plaignant s’est vu proposer d’être relogé au Champ-de-Mars pour ses opérations de ‘bookmaking ‘. Celui-ci « aurait refusé et l’offre a expiré ».  L’affaire sera appelée le 3 février 2020.

Sans Consultation

Dans un affidavit juré, l’habitant de Roches-Brunes, avance qu’il a travaillé comme bookmaker au Champ-de-Mars de 2006 à 2008. Ensuite, à la demande au défunt Horse Racing Board, qui était l’instance régulatrice avant la GRA, il s’est mis à prendre des paris hors du Champ-de-Mars, soit dans un local à Quatre-Bornes.

Le 24 octobre 2018, dit-il, la GRA a « sans consultation au préalable, décidé de les reloger au Champ-de-Mars en vue de la saison hippique de 2019 ». Décision que la compagnie Stevebook Ltd, qui prend des paris sur les courses hippiques, hors du Champ-de-Mars, a contestée en Cour suprême et a obtenu gain de cause. Il a initié à son tour, avec d’autres bookmakers, une demande de révision judiciaire pour contester cette décision de la GRA. 

Il déclare avoir soumis le 7 mars 2019, une demande pour renouveler son permis lui donnant droit de prendre des paris hors du Champ-de-Mars. Ladite demande lui est refusée. 

« Plus tard j’ai été informé par la GRA que si je refusais de payer ma contribution pour la licence de bookmaker au Champ-de-Mars, soit Rs 500 000 plus une pénalité de Rs 250 000, mon permis de bookmaker serait révoqué que ce soit pour opérer au Champ-de-Mars et hors du Champ-de-Mars », soutient l’intéressé dans son affidavit. 

Il ajoute qu’en dépit d’avoir payé la totalité de la somme, soit Rs 750 000, il n’opère toujours pas au Champ-de-Mars, car il devait attendre le dénouement en justice dans son cas. Le 25 avril 2019, sur décision de la Cour suprême, il est autorisé à opérer hors du Champ-de-Mars, pour la saison de 2019. Le plaignant dit s’être alors acquitté de la somme de Rs 1 750 000 pour pouvoir le faire. Il retire alors sa demande en Cour suprême. 

Il a appris de la GRA que les permis pour opérer hors du Champ-de-Mars ne seront plus renouvelés. Il est invité à soumettre une demande pour un permis pour prendre des paris à l’intérieur du Champ-de-Mars. Ladite demande lui est refusée, le 19 septembre 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !