Législatives 2019

Par voie de pétition électorale : Navin Ramgoolam compte contester les élections devant la Cour suprême

Beaucoup de personnes n’ont pu voter, faute d’être inscrits sur les listes électorales.

L’équipe légale du Parti travailliste s’est déjà mise à l’œuvre. Estimant que le scrutin de jeudi dernier a été entaché « d’irrégularités », Navin Ramgoolam, le leader des rouges, compte porter l’affaire devant la Cour suprême, par voie de pétition électorale.

Cette contestation est possible en vertu de la section 45 (« Election petition and security for costs ») de la Representation of People Act. Sous cette loi, tout contestataire a vingt et un jours à partir de la date des résultats des élections pour le faire. Il doit présenter sa pétition à un Juge en Chambre qui fixera la date à laquelle la Cour suprême l’examinera. La Constitution stipule qu’il faut au moins deux juges pour trancher sur le sujet.

Le Parti travailliste compte contester les résultats dans plusieurs circonscriptions. « Nous sommes en train de rassembler les preuves et allons loger des pétitions pour toutes les circonscriptions où nous estimons qu’il y a eu des anomalies », confie-t-on à la direction du Parti travailliste.

Parmi les circonscriptions qui seront certainement concernées, il y aura le no 10 (Montagne-Blanche/GRSE), celle où Navin Ramgoolam était candidat et a été battu. Un des arguments serait le refus de procéder à un re comptage des voix, alors que le leader du Parti travailliste dit avoir constaté des « irrégularités ». Sont aussi concernées les circonscriptions où il y a eu peu d’écart entre le troisième élu et le quatrième candidat, et où ce dernier est un travailliste, alors qu’un nombre élevé d’électeurs n’a pu voter. Celles où il y a des non-inscrits sur les listes électorales seront également concernées.

Au no 15 (La Caverne/Phoenix), par exemple, 49 voix séparent le député MSM Gilbert Bablee du travailliste Cader Sayed-Hossen, alors que 486 électeurs n’ont pu voter, selon les chiffres officiels de la Commission électorale. Au no 16 (Vacoas/Floréal), 25 voix séparent l’élu orange Ashley Ittoo de Stéphanie Anquetil, alors que 502 électeurs n’ont pu y voter faute d’être inscrits sur les listes électorales.

Le no 1 (GRNO/Port-Louis Ouest) figurera probablement sur cette liste.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019