Panique à l’hôpital SSRN : le petit Shane ne souffre pas de polio

Par Mélanie Valère Cicéron O commentaire
Shane

Depuis quelques jours, une nouvelle qui circulait sur Facebook a provoqué la panique sur les réseaux sociaux et dans la salle de l’hôpital SSRN de Pamplemousses. Le ministère de la Santé tient à démentir cette information. « Aucun bébé ne souffre de polio à Maurice », indique l’attaché de presse.

Il s’appelle Shane. Il n’a que deux ans et depuis quelques jours, sa photo circule sur le Net. Certains avancent que le petit bonhomme est admis à l’hôpital depuis une dizaine de mois, sans que ses proches ne lui rendent visite. Une information que dément sa grand-mère paternelle. Un bel élan de solidarité a vu le jour et depuis, l’enfant reçoit de nombreuses donations. Adil Jumkha, travailleur social, habitant de Pamplemousses est allé rendre visite à l’enfant. « J’en ai entendu parler sur les réseaux sociaux et j’ai voulu en savoir plus. Cela m’a fait beaucoup de peine. Cet enfant est là, le regard dans le vide. Il ne sait pas où il est. C’est à vous déchirer le cœur », dit-il.

Il a donc décidé de ne pas en rester là. Il explique que beaucoup de personnes ont proposé de lui venir en aide mais qu’il faudrait que tout le monde regroupe ses efforts. Par exemple, dit-il, le petit reçoit beaucoup de boîtes de lait de marques différentes et pour un enfant de cet âge, ce n’est pas approprié.

S’exprimant sur les ondes de Radio Plus, le travailleur social a voulu attirer l’attention des autorités. « Il faut mener une enquête approfondie pour savoir si cet enfant est abandonné ou pas, car moi sur place j’ai rencontré sa grand-mère qui affirme le contraire. »

Une situation précaire

Effectivement, la grand-mère, qui se prénomme Veena, avance que la famille n’a jamais abandonné l’enfant. Elle indique que l’enfant était dans le coma pendant plus de trois mois et que c’était difficile pour la famille de lui rendre visite. « Par la suite, il a été reconduit en salle et c’est là que nous avons pu lui rendre visite régulièrement. Nous sommes une famille très pauvre. Ce n’est pas de l’abandon, nous n’avons pas les moyens de le voir régulièrement, car cela coûte beaucoup d’argent pour le transport. Et sa mère a un autre enfant, donc ce n’est pas facile pour elle », laisse-t-elle entendre.

Nous avons appris que le père de famille a été convoqué par la Child Development Unit (CDU) et que le bureau de l’Ombudsperson for Children suit l’affaire de près. Quant à la mère, toutes nos tentatives de la contacter sont restées vaines. 

Le ministère de la Santé : «Il faut arrêter de propager cette nouvelle»

Le ministère de la Santé, à travers son attaché de presse, a tenu à préciser qu’il est incorrect de dire que l’enfant souffre de polio. Il explique qu’il y a des vaccins contre cette maladie à Maurice et qu’aucun bébé ne souffre de cette maladie. « Il faut arrêter de propager cette nouvelle car cela provoque une panique générale au sein de la population. Il est vrai que l’enfant souffre de diverses complications de santé et d’autres problèmes pathologiques. Le personnel soignant fait de son mieux pour s’occuper de lui », affirme Jameer Yeadally. Il ajoute cependant ne pas savoir si les parents vont voir l’enfant régulièrement.