Live News

Pandémie : quatre trentenaires emportées par la Covid-19 

La mère de 38 ans laisse derrière elle quatre enfants, dont un bébé qu’elle ne verra pas grandir.

La pandémie fait vivre des drames terribles à de nombreuses familles. Ce week-end, plusieurs décès ont été enregistrés. Nous avons rencontré les proches de quatre patientes, trentenaires, décédées de la Covid-19. 

Une maman laisse un bébé de onze jours

Nellah Mooken ne verra malheureusement pas grandir sa fille qui a vu le jour le 11 novembre. Asthmatique, cette mère de 38 ans n’était pas vaccinée. Elle a été emportée par la Covid-19 le lundi 22 novembre à l’hôpital ENT, Vacoas. 

Khalim Rujub, l’époux de Nella Mooken, est inconsolable. Nous l’avons rencontré aux abords du cimetière St-Martin, là où repose, désormais, sa moitié. « Je tiendrai le coup pour ma fille », pleure ce père dévasté. Cela fait deux ans depuis que ce dernier a contracté le Nikkah avec Nella Mooken. Cette dernière était déjà mère de trois enfants issus d’une première union. Cela fait 11 jours depuis qu’elle a donné une fille à son époux. 

Le 4 novembre dernier, Nellah Mooken s’est rendue à l’hôpital Victoria pour son suivi gynécologique.  Le lundi le 8 novembre elle s’y est rendue pour un autre suivi et a été admise puisqu’elle avait été testée positive à la Covid-19. « Je pense qu’elle a été contaminée lors de ses visites médicales, car je suis négatif contrairement à elle », affirme l’époux. Enceinte de huit mois, la jeune femme était asthmatique, condition qui représentait un danger pour elle et son bébé. 

Complètement anéanti, Khalim Rujub compte  sur le soutien de ses parents pour surmonter  cette épreuve.
Complètement anéanti, Khalim Rujub compte sur le soutien de ses parents pour surmonter cette épreuve.

Jeudi le 11 novembre, son époux a été convoqué par les médecins traitants. Ainsi, Khalim Rujub s’est rendu à l’hôpital Victoria où on lui a fait comprendre que son épouse devra accoucher par césarienne. N’ayant pas accepté cette idée, son époux a dû la convaincre. Après l’accouchement, le bébé a été placé en unité néonatale, alors que la mère a été admise à l’hôpital ENT pour des traitements. « Nous étions en contact. Samedi, nous nous sommes parlés. Mais depuis plus de nouvelles d’elle », raconte Khalim Rujub. 

Lundi matin, la nouvelle est tombée. La mère de son bébé n’était plus de ce monde. Khalim Rujub n’en revient pas. Affichant un air triste, il raconte qu’il ne se disputait jamais avec son épouse. Cette dernière travaillait comme femme de ménage. Le couple rêvait d’avoir un enfant. « Elle m’a donné un cadeau avant de partir, ma fille ressemble à sa mère… c’est comme-ci elle reprenait naissance », pleure le jeune homme. 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !