Faits Divers

À Pailles : plus de Rs 159 000 détournées dans un supermarché

cash Photo Illustration. Les sommes ont été détournées à l’aide d’une carte permettant d’annuler ou de corriger une transaction.

Deux caissières, opérant dans un supermarché à Pailles, ont été arrêtées par les policiers de la localité pour détournement de fonds au sein de cet établissement. Elles ont comparu devant la cour de district de Port-Louis Sud le jeudi 13 juin.

C’est lors d’un inventaire effectué le mardi 11 juin par le Regional Manager de la compagnie, qu’un trou de Rs 159 045 dans les comptes a été repéré par le système informatique. Le département de sécurité en a été informé et les vidéos des caméras de surveillance ont été visionnées par le responsable du département. Après décryptage des images, il a été découvert que l’acte a été commis à deux occasions différentes par deux des caissières opérant pour la compagnie en question. Une caissière aurait détourné une somme de Rs 119 384 le 28 février et une autre caissière aurait, elle, dérobé une somme de Rs 39 661 le 9 juin dernier. Il s’agit d’habitantes de Pailles et de Plaine-Lauzun, âgées respectivement de 25 et 27 ans.

Le 12 juin, les deux femmes ont été arrêtées et ont avoué avoir commis les délits. Quel était le mode opératoire ? Face aux enquêteurs, elles ont expliqué qu’elles avaient en leur possession une carte spécifique utilisée pour annuler ou corriger une transaction. C’est ainsi que les dames en ont profité pour annuler sur le système informatique quelques ventes qu’elles ont effectuées et récupérer l’argent de la caisse. Lors de l’interrogatoire, l’une a allégué que c’est son collègue qui lui aurait appris la manœuvre. Elle ajoute que dans le passé, elles ont déjà partagé la poire en deux.

Une plainte a été enregistrée à l’encontre des deux caissières au poste de police de Pailles. Elles ont été arrêtées sous une charge d’embezzlement in receipt of wages le 12 juin et libérées sur parole le même jour. Les deux caissières ont été traduites devant la cour de district de Port-Louis Sud dès le jeudi 13. Elles ont retrouvé la liberté après avoir versé une caution et signé une reconnaissance de dettes. Les deux devront retourner devant cette même cour le 11 septembre de cette année.

L’enquête a été menée par le caporal Roopun du poste de police de Pailles et ses hommes.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !