Faits Divers

À Pailles, deux voleurs lynchés par des habitants 

pailles Dhivesh Gayan et Hansley Ramsamy ont avoué aux enquêteurs être venus à Pailles pour voler de l’essence.

Ces derniers temps, avec la série de vols de plus en plus fréquents au Morcellement Les Guibies à Pailles, des habitants de la localité, dépassés, ont décidé de faire eux-mêmes la chasse aux voleurs. Dans cette optique, ils ont formé des petites communautés de « neighbourhood watch » pour surveiller les moindres faits et gestes des personnes, surtout celles à l’allure louche, qui fréquentent la localité.  

Le jeudi 26 septembre aux alentours de 22 h 45, deux individus qui rôdaient dans les environs de l’avenue Perruche 1, ont été interceptés avec un sac à outils. La nouvelle de leur arrestation s’est répandue comme une traînée de poudre dans la localité et la foule a grossi à vue d’œil. Les esprits se sont vite échauffés et les deux présumés voleurs ont passé un sale quart d’heure entre les mains des habitants.

La police de Pailles s’est rendue sur place à 23 h 15 pour arrêter les deux individus sous les yeux de la foule. Une fois à la station de police, les présumés voleurs ont révélé leur identité. Il s’agit d’un certain Hansley Ramsamy, 22 ans, un habitant de Cité-Atlee, Forest Side et de Dhivesh Gayan, 21 ans, un habitant de Nouvelle-France. 

Dans le sac en possession de Hansley, la police a retrouvé une clé démonte-roue, un raccord en plastique d’environ un mètre ainsi qu’un tournevis. Sous le feu roulant des questions des policiers, ils ont fini par avouer que le sac leur appartenait et qu’ils sont venus à Pailles pour commettre un vol. « Nounn vinn dan Pailles pou kokin lesans depi dan loto », ont-ils déclaré.

Blessés lors du lynchage, les deux suspects ont été conduits à l’hôpital Jeetoo pour recevoir des soins. L’un d’eux a été admis. La CID de Port-Louis Sud a pu également retrouver une voiture de couleur blanche datant de 2011 dans laquelle les deux malfrats circulaient. Ils l’avaient garé à l’arrière de la SSS Pailles.  

Une charge provisoire de  conspiracy to commit larceny a été retenue contre eux et  l’enquête se poursuit.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !