Live News

Paiement électronique : l’e-Card dans les autobus, une réalité d’ici décembre

Cashless Bus Ticket Avec le Cashless Bus Ticketing System, les passagers n’auront plus à payer leur trajet sous forme d’argent liquide.

Les 2 033 autobus du pays seront bientôt dotés d’un nouveau système de paiement électronique : le Cashless Bus Ticketing System. Cela signifie que les passagers n’auront plus à payer leur trajet sous forme d’argent liquide. Ils auront une carte qui devra être alimentée au préalable. La National Transport Authority (NTA) vient de lancer un Request for Proposals pour ce projet.

Il est prévu que le paiement électronique dans les autobus sera une réalité d’ici fin 2019, voire début 2020. Ce système fonctionnera de pair avec le Metro Express, selon un cadre du ministère des Infrastructures publiques. Dans la pratique, le paiement aux compagnies d’autobus se fera en fonction du nombre de passagers. Ce système sera donc plus transparent. Actuellement, les opérateurs envoient leurs comptes à la NTA pour bénéficier des subventions basées sur le Free Travel Scheme. Ce processus a lieu tous les mois. Le paiement est versé aux opérateurs par la NTA, toujours sur une base mensuelle.

Une des conditions rattachées au système de paiement par carte est qu’il doit être possible de l’intégrer à tout autre système pouvant être mis en œuvre par le gouvernement et qu’il puisse être étendu à tout le réseau de transport en commun, y compris le Metro Express. Le Cashless Bus Ticketing System doit être conçu de manière à ce qu’il puisse, initialement, fonctionner en parallèle avec les systèmes de billetterie existants gérés par les opérateurs d’autobus.

Les Electronic Ticketing Machines utilisés actuellement pour collecter des données sur les tarifs des passagers devraient peu à peu disparaître pour être remplacés par le système de billetterie électronique. Le contracteur devra introduire ce système. Une concession de 25 ans sera appliquée.

Améliorer l’efficacité

Déjà en mai 2017, PricewaterhouseCoopers (PwC) avait soumis un rapport final sur la situation du secteur du transport public après avoir mené une étude commanditée, en 2016, par le ministère des Infrastructures publiques. Ce dernier souhaitait réorienter le système de transport public à Maurice. Dans son rapport, PwC avait identifié des mesures pour améliorer l’efficacité des subventions accordées par l’État à ce secteur.

La firme avait inclus des recommandations sur les technologies en développement, y compris les composantes futures du système d’autobus intelligent, telles que la billetterie électronique, les cartes numériques et les autres itinéraires pour un meilleur ciblage des subventions, tout en améliorant la qualité du service et en mettant l’accent sur la hausse de la part modale des transports publics. Actuellement, Rose-Hill Transport Bus Services Ltd est la seule à avoir obtenu l’autorisation d’exploiter, à titre expérimental, des cartes à puce exclusivement sur ses autobus.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !