Actualités

Paiement de Rs 20 M pour Pailles Smart City - Bertrand Maigrot: « Il n’y a eu aucun versement à mon étude »

La firme chinoise Yihai avait répondu à l’appel d’offres lancé par le cabinet d’audit KPMG pour la vente du site du Domaine Les Pailles, en 2012.
La commission anticorruption mène une enquête sur le projet Pailles Smart City. Le notaire Bertrand Maigrot nie tout paiement de “commission” à son étude par la firme chinoise Yihai dans le cadre de l’achat des terres du Domaine Les Pailles. Y aurait-il eu maldonne autour du projet « Smart City » de Pailles dans le cadre de la joint-venture entre la société chinoise Yihai International Investment Management Ltd et la State Investment Corporation (SIC) ? Une « commission » de Rs 20 millions a-t-elle été versée devant le notaire Bertrand Maigrot à un ancien membre de l’exécutif du Parti travailliste (PTr) pour permettre à Yihai d’acheter le Domaine Les Pailles ? L’Independent Commission against Corruption (ICAC) a été sollicitée par le Conseil des ministres pour enquêter sur ce « deal ». Me Bertrand Maigrot estime, pour sa part, « qu’il doit y avoir confusion » au niveau de l’hôtel du gouvernement sur ce paiement de Rs 20 millions. « Il n’y a jamais eu de versement à mon étude. La transaction se résume à un transfert de la Bank One au compte de la SIC. C’est tout ce qu’il y a eu en termes de transaction monétaire », a-t-il expliqué au Défi Quotidien.

L’icac mène l’enquête

Ce paiement, a-t-il souligné, représente le pourcentage que Yihai devait verser à la SIC pour «  réserver » les terrains du Domaine Les Pailles qu’elle s’était proposée de racheter. « J’ai eu à faire à Yihai et à la SIC uniquement. C’est tout. Je ne connais pas ce Monsieur qui aurait, dit-on, touché des commissions de Rs 20 millions. Je ne le connais que de nom. Il n’a jamais été impliqué dans cette transaction. Il n’est pas venu à mon étude non plus », a affirmé le notaire. Il a également précisé que l’ICAC, qui a déjà investi les bureaux du BOI et de la SIC mardi, ne l’a pas encore approché pour en savoir davantage sur ce deal. De son côté, Li Hai, le grand patron de Yihai, promet de donner sa version des faits dans les jours à venir. Déjà impliqué dans le secteur de l’immobilier en Chine, il avait répondu à l’appel d’offres lancé par le cabinet d’audit KPMG – recruté par la SIC comme Transaction Manager pour la conseiller – pour la vente du site du Domaine Les Pailles en 2012. Li Hai avait proposé d’acheter les 78 arpents mis en vente par la SIC à Rs 486 millions pour un projet immobilier. Au changement de gouvernement en décembre 2014, le patron de Yihai avait accepté que ce montant soit ramené à Rs 541 millions en raison des 18 arpents additionnels « découverts » après un exercice d’arpentage. Il avait aussi accédé à la requête du ministère des Finances pour qu’en échange de ces terres, la SIC devienne actionnaire à hauteur de 30 % de la société gérant les futurs blocs d’appartements, de casinos, d’hôtels et de villas. Il comptait aller de l’avant avec le chantier en trois phases distinctes et a pris l’engagement de verser Rs 500 millions de dividendes à la SIC annuellement.
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !