Bollywood

«Padmavati» : Ranveer Singh sauvé de justesse par Deepika Padukone

Pendant plusieurs jours, on a assisté à des « casting musical chairs » en ce qui concerne « Padmavati », le nouveau projet de Sanjay Leela Bhansali. Ranveer Singh pensait même à prendre ses distances avec ce film.

Cette situation a commencé à se détériorer après que le nom de Shahid Kapoor ait été cité pour faire partie de la distribution du film.

Bhansali et Ranveer ont collaboré pour deux blockbusters - « Goliyon Ki Raaslila Ram Leela » et « Bajirao Mastani ». De ce fait, Ranveer a été le choix naturel et unique pour endosser le rôle du roi-guerrier Allauddin Khilji qui convoite Padmavati (rôle tenu par Deepika Padukone), la reine du Rajasthan.

Tout allait pour le mieux jusqu’au jour où Shahid Kapoor a été signé pour se mettre dans la peau du mari de Deepika. Pour la première fois depuis qu’il a travaillé pour Bhansali, Ranveer a exigé qu’on lui montre le scénario complet pour avoir une idée de son rôle dans le film. Il avait des craintes et ne voulait pas qu’il soit surclassé par Shahid.

Le réalisateur n’a pas apprécié l’action de l’acteur et il aurait même menacé de le remplacer. Les noms de Shah Rukh Khan et même Hrithik Roshan ont été annoncés pour le rôle. Pour éviter que la situation s’empire, la petite amie de Ranveer, Deepika Padukone, est intervenue auprès de Bhansali pour le convaincre de ne pas éjecter l’acteur du projet.

200 jours pour Padmavati

Les deux protagonistes se sont rencontrés le samedi 20 août et tous les malentendus ont été dissipés. Ranveer a ainsi fait son retour. On laisse entendre que Ranveer a même alloué 200 jours pour le tournage de « Padmavati ».

Sanjay Leela Bhansali, qui avait présenté cette pièce au prestigieux Théâtre du Châtelet de Paris, la porte maintenant à l’écran. Rani Padmini, aussi connue comme Padmavati, était la reine de Merwar, renommée pour sa beauté et son intelligence. Quand le second roi de la dynastie Khilji, Alauddin, avait signifié son intention de rencontrer la reine, son mari, le roi Raja Ratan Singh, avait persuadé sa femme Padmavati de donner son aval, même si c’était contre les règles pour une reine hindoue.

Sa beauté n’avait pas seulement séduit Allaudin, mais le roi de Khilji était devenu obsédé par elle. Il décida de se battre contre Ratan Singh. Ratan, dont l’armée était comparativement faible, perdit cette bataille. L’amour pour Ratan et les menaces d’Allaudin avaient poussé Padmavati à opter pour le « Jauhar ». Selon cette pratique, une reine et les membres féminins de la famille royale des royaumes dirigés par des Rajputs doivent s’immoler sur un bûcher quand le roi a perdu une bataille.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP