Actualités

Ouverture de l’autopont de Decaen - Nando Bodha : «Le trafic sera plus fluide à la Place d’Armes»

Autopont de Decaen

Les automobilistes venant du Sud disposent maintenant de quatre options pour entrer à Port-Louis, avec l’ouverture de l’autopont de Decaen mercredi après-midi.

«C’est un ‘soft opening’ », a insisté le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha. « Il y a eu des simulations sur ordinateur, mais nous souhaitons voir comment les gens vont réellement réagir. Ils pourront entrer dans Port-Louis en passant par le ‘overpass’ des Pailles, par le rond-point de Caudan, l’autopont de Decaen et par la Place d’Armes. Nous verrons comment le trafic s’écoulera avec le temps. Il sera plus fluide à la Place d’Armes. Des changements majeurs ont eu lieu», a-t-il souligné. « C’est un défi que de gérer les travaux du Metro Express, ceux de l’autopont et fluidifier la circulation pour ne pas pénaliser le public… »

« C’est un point névralgique, complexe. Il fallait mener les travaux sans interrompre la circulation vers la capitale. Il fallait faire de sorte que l’alignement du Metro Express corresponde à cet alignement. Le site deviendra encore plus complexe : des pylônes seront installés afin que le train passe en deuxième hauteur.»

« L’objectif principal, c’est de résoudre le problème de congestion à la Place d’Armes », explique Anil Puchooa, Divisional Manager de la Road Development Authority. « En analysant le réseau routier, on s’est dit qu’on pourrait l’optimiser. On a fait des simulations pour améliorer le système : d’où l’option de l’autopont. Le projet a démarré en septembre 2017 pour un montant de Rs 321 millions.» 

Bertrand Hanauer, Chief Executive Officer de Transinvest, souligne « que c’est la première fois qu’un dispositif de gestion du trafic centralisé sera mis en place. Le même dispositif gère le trafic à Paris et dans plusieurs autres villes à travers le monde», a-t-il précisé. 

Cader Nahaboo, de General Construction Co. Ltd, a indiqué que le tracé a été modifié par rapport à celui de l’appel d’offres pour ne pas empiéter sur le tracé du métro.