Live News

Outrage à un représentant de l’ordre public en 2013 : Rs 35 000 d’amende à un peintre pour avoir agressé un policier

La femme du peintre a obtenu le bénéfice du doute en cour intermédiaire.

Un peintre de 40 ans, domicilié à Grand-Bel-Air, a écopé d’une amende de Rs 35 000 devant la cour intermédiaire. Il a été jugé coupable d’agression sur un policier. Délit commis le 8 février 2013 à Bois-Chéri. 

Le peintre, était âgé de 33 ans au moment des faits, était poursuivi, devant la cour intermédiaire, sous deux accusations. Notamment pour avoir endommagé un fourgon de police ce jour-là et pour avoir agressé un constable à l’aide d’un morceau de bois. Sa femme, âgée de 35 ans, était aussi accusée, d’avoir ce jour-là, agressé un sergent de police durant l’incident. 

Dans sa version en cour, le constable a précisé qu’il était de service et en uniforme, ce jour-là. Il effectuait son deuxième quart de travail dans son fourgon en compagnie de deux autres policiers, dont un sergent. Aux alentours de 21 h 15, ils ont reçu un appel leur demandant de se présenter à Bois-Chéri, où un incident avait été signalé chez des habitants. 

Coup au pied gauche

En arrivant sur place, ils ont eu maille à partir avec le peintre, qui est descendu de sa voiture pour les insulter. La raison : la fourgonnette de police s’était garée devant sa porte. Peu après, le trentenaire est entré dans une cour pour saisir un bâton et porter un coup à la porte arrière du véhicule de police, dont la vitre a volé en éclats. Le peintre a ensuite frappé le constable au pied gauche. Le policier est tombé. Le peintre lui a alors sauté dessus et a dit : « Zordi mo pu touy twa… ». Le sergent est alors intervenu. Mais la femme du peintre, selon la version du sergent, s’en est prise à lui, lui infligeant un coup de coude au visage. 

Dans son verdict, la magistrate Nadjiyya Dauhoo a accordé le bénéfice du doute à la femme et l’accusation d’agression a été rayée contre elle. Quant au peintre, l’accusation d’avoir endommagé le véhicule de la police a été rayée. Toutefois, il a été jugé coupable sous l’accusation d’avoir frappé le policier.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !